Le Conseil médical du Canada

Expert médical

Urticaire, angio-oedème - 97-2

Explication

L'urticaire est un trouble fréquent, et l'urticaire chronique peut causer une invalidité importante. Un angio-œdème, qui peut être concomitant à l'urticaire, peut mettre la vie du patient en danger en cas d'œdème du larynx ou d'une enflure de la langue obstruant les voies respiratoires. L'urticaire et un angio-œdème peuvent survenir en cas d'anaphylaxie.

Étiologie

(liste non exhaustive)
  1. Cause inconnue
  2. Causes identifiables
    1. Allergie (p. ex. médicaments, insectes, aliments)
    2. Libération directe de mastocytes (p. ex. opiacés, produits de contraste en radiologie)
    3. Médiation par le complément (p. ex. maladie sérique, infections)
    4. Causes physiques (p. ex. dermatographisme, froid)
    5. Autres causes (p. ex. mastocytose, angio-œdème héréditaire)

Objectifs principaux

Dans le cas d'un patient ayant de l'urticaire ou un angio-œdème, le candidat devra en diagnostiquer la cause, la gravité et les complications, et mettre en place un plan de prise en charge approprié. Il devra en particulier déterminer si l'affection est aiguë et/ou met la vie du patient en danger, auquel cas elle nécessitera un traitement immédiat.

Objectifs spécifiques

Dans le cas d'un patient ayant de l'urticaire ou un angio-œdème, le candidat devra :

  1. énumérer et interpréter les constatations cliniques cruciales, notamment :
    1. faire une anamnèse et un examen physique permettant de déterminer le moment où les symptômes et les lésions sont apparus, ainsi que les facteurs précipitants;
    2. détecter la présence ou le risque de détresse cardio-respiratoire d'anaphylaxie graves;
    3. déterminer le caractère chronique de l'urticaire ou de l'angio-œdème, et une possible association avec une maladie systémique;
  2. énumérer et interpréter les examens essentiels, notamment :
    1. savoir que, tant dans les cas aigus que chroniques, les analyses de laboratoire sont souvent normales et ne sont donc pas nécessaires;
  3. élaborer un plan efficace de prise en charge initiale, notamment :
    1. déterminer le besoin d'une intervention urgente;
    2. déterminer les agents pharmacologiques ou autres qui agissent comme déclencheurs et faire en sorte que le patient n'y soit plus exposé;
    3. prescrire les médicaments appropriés (p. ex. antihistaminiques, stéroïdes);
    4. s'il y a lieu, prescrire de l'adrénaline injectable et donner des conseils quant à son utilisation.
Prochain: Troubles du rythme veille-sommeil