Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher

Blessures de l’appareil urinaire

Version: janvier 2017
ID hérité: 109-14

Explication

Les blessures de l’appareil urinaire sont habituellement des blessures fermées plutôt que des blessures pénétrantes. Elles peuvent toucher les reins et/ou le réseau collecteur et sont potentiellement mortelles.

Étiologie

(liste non exhaustive)

  1. Reins (HÉMATURIE)
  2. Vessie et urètre
    1. Urètre antérieur (p. ex. blessures par chevauchement : barre de bicyclette, barres parallèles)
    2. Urètre postérieur, vessie (p. ex. fracture du bassin, blessure abdominale)

Objectifs principaux

Dans le cas d’un patient ayant une blessure de l’appareil urinaire, le candidat devra en diagnostiquer la cause, la gravité et les complications, et mettre en place un plan de prise en charge approprié. Il devra en particulier envisager un trauma éventuel à la vessie ou à l’urètre postérieur en cas de fracture du bassin.

Objectifs spécifiques

Dans le cas d’un patient ayant une blessure de l’appareil urinaire, le candidat devra

  1. énumérer et interpréter les constatations cliniques cruciales, notamment :
    1. les données d’anamnèse se rapportant au mécanisme de la blessure et aux symptômes (p. ex. douleur abdominale, difficulté à uriner, présence de sang dans les urines ou au méat);
    2. tout signe de gonflement ou d’ecchymoses;
    3. une blessure de la prostate détectée par toucher rectal;
  2. énumérer et interpréter les examens essentiels, notamment :
    1. les examens d’imagerie diagnostique pertinents, selon le cas (p. ex. urétrographie rétrograde pour une blessure de l’urètre, kystographie pour une lésion vésicale, tomodensitométrie pour une blessure aux reins);
  3. établir un plan efficace de prise en charge initiale :
    1. entreprendre des manuvres de réanimation et évaluer la réaction du patient;
    2. éviter les tentatives répétées et infructueuses de cathétérisme vésical;
    3. traiter toute blessure éventuelle de l’urètre antérieur;
    4. diriger le patient vers des soins spécialisés, s’il y a lieu.