Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Objectifs d’examen du CMC Expert médicalTroubles et perte de la visionPerturbation/perte aiguë de la vision

Perturbation/perte aiguë de la vision

Version: mars 2022
ID hérité: 115-1

Explication

Une baisse soudaine de l’acuité visuelle et un rétrécissement subit des champs visuels sont des symptômes qui requièrent une évaluation urgente. L’évolution de tels symptômes dépend de la précocité et de l’exactitude du diagnostic ainsi que de la rapidité du traitement. Les consultations d’urgence en ophtalmologie sont fréquentes.

Étiologie

(liste non exhaustive)

  1. Troubles visuels non douloureux
    1. D’origine vasculaire (p. ex. occlusion de l’artère rétinienne, artérite temporale)
    2. D’origine neurologique (p. ex. névrite optique, accident vasculaire cérébral)
    3. D’origine rétinienne (p. ex. détachement de la rétine)
    4. Autres causes (p. ex. trouble de conversion)
  2. Troubles visuels douloureux
    1. Glaucome
    2. D’origine inflammatoire (p. ex. uvéite, ulcération cornéenne)
    3. Autres causes (p. ex. traumatisme)

Objectifs principaux

En cas de baisse soudaine de l’acuité visuelle ou de rétrécissement subit des champs visuels chez un patient, le candidat devra effectuer une anamnèse et un examen physique pertinents, et demander les examens et analyses nécessaires en vue d’établir le diagnostic le plus probable. Le candidat devra également mettre en place un plan de prise en charge approprié. En particulier, il devra pouvoir reconnaître les signes indiquant la nécessité d’une intervention d’urgence, y compris la nécessité d’une consultation d’urgence auprès d’un ophtalmologiste.

Objectifs spécifiques

En cas de baisse soudaine de l’acuité visuelle ou de rétrécissement subit des champs visuels chez un patient, le candidat devra

  1. recenser et interpréter les constatations cliniques cruciales, notamment :
    1. les caractéristiques de la perte de vision et tout autre antécédent médical pertinent;
    2. les résultats d’un examen approprié de la vision;
    3. la présence d’une affection susceptible de compromettre la fonction visuelle;
  2. recenser et interpréter les examens essentiels (p. ex. imagerie diagnostique, vitesse de sédimentation des hématies ou dosage de la protéine C-réactive, biopsie de l’artère temporale);
  3. établir un plan efficace de prise en charge initiale, notamment :
    1. entreprendre un traitement médical d’urgence, au besoin;
    2. orienter le patient vers des soins spécialisés, s’il y a lieu.