Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher

Douleur de l’oreille

Version: mars 2023
ID hérité: 28

Explication

La douleur de l’oreille, aussi appelée otalgie, peut se manifester dans l’une ou l’autre des trois parties de l’oreille et peut être projetée.

La cause d’une otalgie vient généralement de l’oreille elle-même. Chez les jeunes enfants, qui constituent le groupe le plus souvent touché par des infections de l’oreille, un bon examen otologique est essentiel.

Étiologie

(liste non exhaustive)

  1. Oreille externe
    1. Infections
      1. Otite externe (p. ex. fongique, bactérienne)
      2. Cellulite auriculaire
      3. Périchondrite
      4. Abcès du conduit auditif externe
    2. Traumatisme (p. ex. gelures, coup de soleil, perçage)
    3. Autres causes (p. ex. dermatite atopique, corps étranger, bouchon de cérumen)
  2. Oreille moyenne
    1. Infections ou inflammation
      1. Otite moyenne aiguë
      2. Otite moyenne séreuse
      3. Mastoïdite
      4. Myringite
    2. Traumatisme (p. ex. perforation, barotraumatisme)
    3. Néoplasies
  3. Oreille interne
    1. Otalgie associée à des vertiges
    2. Néoplasies
  4. Douleur projetée
    1. Infections (p. ex. sinusite, pharyngite, abcès périamygdalien, affection dentaire)
    2. Névralgie essentielle du trijumeau
    3. Autres causes (p. ex. dysfonction de l’articulation temporo-mandibulaire, thyroïdite)

Objectifs principaux

Dans le cas d’un patient présentant une douleur de l’oreille, le candidat devra en diagnostiquer la cause, la gravité et les complications et mettre en place un plan de prise en charge approprié. Il devra en particulier effectuer un examen attentif et complet de la tête et du cou, notamment si le canal auditif, le tympan et l’oreille moyenne semblent ne présenter aucune anomalie.

Objectifs spécifiques

Dans le cas d’un patient présentant une douleur de l’oreille, le candidat devra

  1. recenser et interpréter les constatations cliniques cruciales, notamment :
    1. les signes d’infection relevés à l’anamnèse et à l’examen physique;
    2. les résultats d’un examen des oreilles, de la tête et du cou à la recherche d’autres causes de la douleur;
  2. recenser et interpréter les examens essentiels, notamment les examens d’imagerie (p. ex. pour exclure une mastoïdite ou une néoplasie) et tout autre examen effectué en fonction de la cause soupçonnée;
  3. établir un plan efficace de prise en charge initiale, notamment :
    1. déterminer si un traitement symptomatique est suffisant;
    2. déterminer si la cause de la douleur nécessite d’autres examens, une consultation ou les deux.