Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Objectifs d’examen du CMC Expert médicalTroubles de l’humeurHumeur dépressive

Humeur dépressive

Version: février 2017
ID hérité: 59-1

Explication

Les symptômes de dépression et/ou de dérégulation de l’humeur sont très fréquents dans la pratique courante. Une humeur dépressive peut entraîner une incapacité sociale, fonctionnelle et physique grave, voire causer la mort.

Étiologie

(liste non exhaustive)

  1. Trouble dépressif majeur
  2. Trouble bipolaire (type I, type II)
  3. Trouble dépressif persistant (dysthymie)
  4. Trouble cyclothymique
  5. Deuil normal
  6. Trouble induit par une substance toxique
  7. Trouble de l’humeur secondaire à une affection médicale générale
  8. Trouble de l’adaptation

Objectifs principaux

Dans le cas d’un patient présentant des symptômes d’humeur dépressive, le candidat devra en diagnostiquer la cause, la gravité et les complications, et mettre en place un plan de prise en charge approprié. Le candidat devra porter une attention particulière au risque de suicide et à la nécessité de soins urgents.

Objectifs spécifiques

Dans le cas d’un patient montrant des signes d’humeur dépressive, le candidat devra :

  1. énumérer et interpréter les constatations cliniques cruciales, notamment :
    1. les résultats de l’anamnèse, de l’examen physique et de l’évaluation de l’état mental du patient;
    2. le diagnostic différentiel fondé sur une distinction entre les divers syndromes cliniques associés à la dérégulation de l’humeur;
    3. les facteurs de risque identifiés exigeant une intervention immédiate (p.ex. idéation suicidaire);
  2. énumérer et interpréter les examens essentiels, y compris les analyses de laboratoire pertinentes (p. ex. dépistage de drogue, dosage de la thyréostimuline);
  3. établir un plan de prise en charge initiale, notamment :
    1. procéder à une évaluation de la sécurité du patient (p. ex. risque de tentative de suicide, risque pour autrui);
    2. conseiller le patient et sa famille en ce qui concerne les enjeux psychosociaux et la prévention d’une aggravation du problème;
    3. entreprendre un traitement pharmacologique, au besoin;
    4. déterminer si le patient a besoin de soins spécialisés ou des services de soutien.