Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Objectifs d’examen du CMC Expert médicalDouleur abdominaleDouleur ano-rectale

Douleur ano-rectale

Version: mars 2022
ID hérité: 3-4

Explication

La douleur ano-rectale peut être attribuable à une pathologie sous-jacente potentiellement grave. Toutefois, la plupart des causes de douleur ano-rectale peuvent être traitées. La détection et le traitement précoces favorisent grandement la réduction de la morbidité.

Étiologie

(liste non exhaustive)

  1. Maladie ano-rectale
    1. Maladie inflammatoire chronique de l’intestin
    2. Fissures, fistules
    3. Hémorroïdes
  2. Maladie dermatologique
    1. Dermatite de contact ou dermatite atopique
  3. Tumeur maligne (dermatologique ou gastro-intestinale)
  4. Infections
    1. Transmissibles sexuellement
    2. Bactériennes, fongiques ou parasitaires
  5. Traumatisme
  6. Douleur coccygienne
  7. Complications d’une maladie gastro-intestinale

Objectifs principaux

Dans le cas d’un patient présentant une douleur ano-rectale, le candidat devra effectuer une anamnèse et un examen physique pertinents, et demander les examens et analyses nécessaires en vue d’établir le diagnostic le plus probable. Il devra aussi mettre en place un plan de prise en charge approprié. Il devra en particulier être au fait des facteurs de risque ou des symptômes évocateurs d’une maladie sous-jacente.

Objectifs spécifiques

Dans le cas d’un patient présentant une douleur ano-rectale, le candidat devra

  1. recenser et interpréter les constatations cliniques cruciales, notamment :
    1. les antécédents de douleur et de saignements rectaux, de perturbations de la fonction intestinale et de traumatisme anal;
    2. les résultats d’un examen physique approprié, y compris le toucher rectal;
  2. recenser et interpréter les examens essentiels, notamment :
    1. les analyses de laboratoire;
    2. l’évaluation endoscopique;
  3. établir un plan efficace de prise en charge initiale, notamment :
    1. déterminer si le patient requiert un traitement chirurgical urgent;
    2. conseiller le patient quant aux options thérapeutiques conservatrices appropriées en cas d’hémorroïdes ou de fissures anales;
    3. conseiller le patient sur les mesures préventives à prendre (p. ex. port du condom pendant les relations sexuelles anales);
    4. orienter le patient vers des soins spécialisés, s’il y a lieu.