Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher

Anxiété

Version: mars 2022
ID hérité: 69

Explication

L’anxiété est un motif de consultation fréquent, tant en milieu hospitalier que dans un contexte de soins primaires. Ce problème se présente souvent en comorbidité avec d’autres problèmes médicaux et peut être le signe d’une affection médicale sous-jacente (p. ex. hyperthyroïdie). Dans les cas les plus graves, l’anxiété peut entraîner des complications potentiellement mortelles (p. ex. idées suicidaires).

Étiologie

(liste non exhaustive)

Les troubles anxieux sont le résultat d’une interaction complexe entre certains facteurs biologiques (p. ex. maladie génétique, usage de substances), sociaux (p. ex. violence exercée par un partenaire intime) et psychologiques (p. ex. incertitude). Ils sont souvent concomitants à d’autres troubles psychiatriques et médicaux, mais peuvent également se manifester de façon isolée. Les troubles anxieux communs incluent les suivants :

  1. Anxiété généralisée
  2. Trouble panique
  3. Agoraphobie
  4. Anxiété sociale
  5. Anxiété de séparation
  6. Mutisme sélectif
  7. Trouble induit par une substance/un médicament
  8. Trouble anxieux dû à une autre affection médicale

Objectifs principaux

Dans le cas d’un patient présentant un trouble anxieux, le candidat devra en diagnostiquer la cause, la gravité et les complications, et mettre en place un plan de prise en charge approprié.

Objectifs spécifiques

Dans le cas d’un patient présentant un trouble anxieux, le candidat devra

  1. recenser et interpréter les constatations cliniques cruciales, y compris celles découlant d’une anamnèse et d’un examen physique appropriés visant :
    1. à distinguer un stress de situation d’un trouble anxieux véritable;
    2. à exclure toute affection médicale sous-jacente éventuelle comme cause possible de l’anxiété (p. ex. tumeurs surrénaliennes);
    3. à déterminer les facteurs de comorbidité possibles (p. ex. trouble lié à une substance);
    4. à déterminer la gravité des symptômes et à évaluer le risque de complications potentiellement mortelles (p. ex. idées suicidaires);
  2. recenser et interpréter les examens essentiels, y compris les analyses de laboratoire pertinentes eu égard aux constatations cliniques (p. ex. test de dépistage toxicologique);
  3. établir un plan efficace de prise en charge initiale, notamment :
    1. assurer la sécurité du patient et d’autrui;
    2. traiter le trouble anxieux en recourant à des formes appropriées d’interventions médicamenteuses, environnementales (p. ex. hospitalisation) et psychologiques (p. ex. psychothérapies);
    3. traiter toute maladie sous-jacente et/ou tout état comorbide, s’il y a lieu;
    4. fournir un soutien à la famille et/ou aux personnes soignantes;
    5. orienter le patient vers des soins spécialisés, au besoin.