Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher

Dyspnée

Version: mars 2023
ID hérité: 27

Explication

La dyspnée, qui est une sensation subjective d’essoufflement ou de difficulté à respirer, est un symptôme courant qui provoque la détresse. La présence de dyspnée, en particulier à l’état aigu, peut être le signe d’une maladie grave potentiellement mortelle. Une dyspnée chronique est une cause importante d’incapacité.

Étiologie

(liste non exhaustive)

  1. Causes cardiaques
    1. Dysfonctionnement du myocarde (p. ex. cardiomyopathie ischémique, insuffisance cardiaque)
    2. Cardiopathie valvulaire
    3. Maladie péricardique (p. ex. tamponnade, péricardite)
    4. Arythmie
  2. Causes pulmonaires
    1. Voies respiratoires (p. ex. asthme, maladie pulmonaire obstructive chronique)
    2. Parenchyme et interstitium (p. ex. pneumonie, atélectasie, pneumonite, syndrome de détresse respiratoire aiguë)
    3. Causes vasculaires pulmonaires (p. ex. embolie)
  3. Troubles pleuraux (p. ex. épanchement pleural, pneumothorax)
  4. Autres causes (p. ex. acidose, anxiété, anémie, choc, déconditionnement, intoxication au monoxyde de carbone, trouble neuromusculaire)

Objectifs principaux

Dans le cas d’un patient présentant une dyspnée, le candidat devra en diagnostiquer la cause, la gravité et les complications, et mettre en place un plan de prise en charge approprié. Il est essentiel de détecter les cas de dyspnée dont la cause est potentiellement mortelle.

Objectifs spécifiques

Dans le cas d’un patient présentant une dyspnée aiguë, le candidat devra

  1. recenser et interpréter les constatations cliniques cruciales, notamment celles fondées sur :
    1. une anamnèse et un examen physique pertinents portant notamment sur l’état actuel des voies respiratoires, de la respiration et de la circulation;
    2. la détermination à savoir si la dyspnée est d’origine cardiaque ou pulmonaire, ou si elle est attribuable à d’autres causes;
    3. les antécédents d’exposition professionnelle et environnementale;
  2. recenser et interpréter les examens essentiels (p. ex. électrocardiographie, gazométrie artérielle, radiographie pulmonaire);
  3. établir un plan efficace de prise en charge, notamment :
    1. procéder à une prise en charge immédiate et urgente en cas de dyspnée potentiellement mortelle;
    2. orienter le patient vers des soins spécialisés, au besoin;
    3. planifier un traitement à long terme en cas de dyspnée chronique, y compris les mesures de prévention secondaire;
    4. anticiper les complications à moyen et à long terme (p. ex. impact psychosocial, sécurité) en cas de dyspnée chronique.