Le Conseil médical du Canada

Expert médical

Insuffisance rénale chronique - 89-2

Explication

L'insuffisance rénale chronique se définit comme étant une élévation persistante du taux de créatinine sérique. Elle est associée à une hausse de la morbidité, de la mortalité et des coûts des soins de santé.

Étiologie

(liste non exhaustive)
  1. Causes pré-rénales (p. ex. pression artérielle)
  2. Causes rénales
    1. D'origine glomérulaire (p. ex. néphropathie à dépôts mésangiaux d'IgA, néphropathie diabétique)
    2. D'origine tubulo-interstitielle (p. ex. intoxication médicamenteuse)
    3. D'origine ischémique
    4. D'origine congénitale (p. ex. dysplasie, maladie polykystique des reins)
  3. Causes postrénales (p. ex. uropathie obstructive)

Objectifs principaux

Dans le cas d'un patient ayant une insuffisance rénale chronique, le candidat devra en diagnostiquer la cause, la gravité et les complications, et mettre en place un plan de prise en charge approprié.

Objectifs spécifiques

Dans le cas d'un patient ayant une insuffisance rénale chronique, le candidat devra

  1. énumérer et interpréter les constatations cliniques cruciales, notamment :
    1. celles découlant d'une anamnèse et d'un examen physique appropriés visant à déterminer les causes et les manifestations de l'insuffisance rénale chronique;
  2. énumérer et interpréter les examens appropriés, notamment :
    1. les examens d'imagerie diagnostique requis pour faire le diagnostic et détecter les éventuelles complications;
  3. élaborer un plan efficace de prise en charge initiale, notamment :
    1. mettre en place des mesures immédiates afin de corriger les anomalies métaboliques (p. ex. équilibre hydro-électrolytique, acidose);
    2. mettre en place des mesures immédiates afin de prévenir une plus grande détérioration de la fonction rénale (p. ex. pression artérielle, stéroïdes contre des affections auto-immunes);
    3. déterminer si le patient a besoin de soins urgents ou spécialisés (p. ex. dialyse);
    4. déterminer si le patient a besoin d'une prise en charge plus spécialisée (p. ex. soins intégrés intensifs à long terme, dialyse et/ou greffe);
    5. conseiller le patient quant aux changements du style de vie à adopter pour prévenir les conséquences à long terme et autres complications.
Prochain: Masse scrotale