Le Conseil médical du Canada

Expert médical

Évaluation médicale préopératoire - 74-3

Explication

L'évaluation d'un patient avant une intervention chirurgicale est un aspect important des soins médicaux. Cette évaluation a pour but de détecter toute maladie non identifiée susceptible d'accroître les risques inhérents à l'intervention et de déterminer la façon de les réduire au minimum.

Étiologie

(liste non exhaustive)
  1. Prise en charge optimale de maladies chroniques (p. ex. maladie coronarienne, diabète sucré)
  2. Identification des risques périopératoires
    1. Risques cardiopulmonaires
      1. Myocarde (p. ex. ischémie, insuffisance cardiaque, arythmie)
      2. Affection pulmonaire (p. ex. broncho-pneumopathie chronique obstructive, infection)
    2. Anesthésie
      1. Risques systémiques (p. ex. hyperthermie maligne, apnée du sommeil)
      2. Intubation, voie aérienne (p. ex. stabilité de la colonne cervicale)
    3. Thromboembolie (p. ex. antécédents de thrombose veineuse profonde, thrombophilie)
    4. Médicaments (p. ex. utilisation de prednisone, immunosuppresseurs)

Objectifs principaux

Dans le cas d'un patient qui a besoin d'une intervention chirurgicale, le candidat devra évaluer les risques périopératoires en fonction de l'anamnèse et de l'examen physique. En particulier, il devra recommander des moyens de réduire le plus possible le risque de morbidité et de mortalité périopératoires.

Objectifs spécifiques

Dans le cas d'un patient qui a besoin d'une intervention chirurgicale, le candidat devra

  1. énumérer et interpréter les constatations cliniques importantes, notamment :
    1. déterminer la capacité fonctionnelle actuelle du patient et ses antécédents en matière d'anesthésie;
    2. faire une anamnèse et un examen physique dans le but d'établir le niveau de risque périopératoire et d'optimiser les soins au patient (p. ex. liste complète des médicaments prescrits, examen cardiovasculaire);
  2. énumérer et interpréter les examens appropriés, notamment :
    1. les examens effectués en fonction des risques identifiés dans le cadre de l'anamnèse et de l'examen physique (p. ex. radiographie de la colonne cervicale en cas de polyarthrite rhumatoïde, dosage de l'hémoglobine A1c [HbA1c], diabète);
    2. les examens permettant de préciser les risques (épreuve d'effort, examen du sommeil), s'il y a lieu;
  3. élaborer un plan efficace de prise en charge, notamment :
    1. optimiser la prise en charge des problèmes médicaux préexistants (p. ex. diabète);
    2. communiquer les risques périopératoires au patient et aux autres professionnels de la santé;
    3. communiquer au patient et aux autres professionnels de la santé les changements de traitement médicamenteux à effectuer au cours de la période périopératoire (p. ex. arrêt des anticoagulants, prophylaxie contre la thrombose veineuse profonde).
Prochain: Troubles de la personnalité