Le Conseil médical du Canada

Expert médical

Retard de développement - 21

Explication

Les médecins de première ligne sont souvent les premiers cliniciens à évaluer le développement d'un nourrisson et à détecter un développement retardé ou atypique. Dans le cas de nombreux troubles de développement, une intervention précoce peut avoir des effets positifs importants sur l'évolution de l'enfant, de sorte qu'une surveillance systématique du développement fait partie intégrante des soins pédiatriques de première ligne.

Étiologie

  1. Retard global
    1. Troubles neurologiques (p. ex. ensemble des troubles causés par l'alcoolisation fœtale, dysgénésie cérébrale)
    2. Troubles génétiques et métaboliques (p. ex. trisomie 21, hypothyroïdie congénitale)
    3. Exposition à des substances toxiques (p. ex. plomb)
    4. Graves carences psycho-sociales
  2. Retard de langage et de la parole
    1. Troubles de l'audition
    2. Troubles du langage lié au développement
    3. Troubles du spectre de l'autisme (en cas de caractéristiques sociales et comportementales atypiques)
  3. Retard du développement moteur
    1. Paralysie cérébrale
    2. Dystrophies musculaires
    3. Troubles de coordination liés au développement

Objectifs principaux

À l'aide d'un outil validé de mesure du développement, le candidat devra détecter les enfants qui ont un développement retardé ou atypique dans un ou plusieurs domaines. Les enfants qui font l'objet d'inquiétudes à ce sujet devront être adressés à des services d'intervention précoce, qui peuvent intervenir avant une évaluation spécialisée du développement.

Objectifs spécifiques

Dans le cas d'un jeune patient ayant un retard de développement, le candidat devra

  1. énumérer et interpréter les constatations cliniques cruciales, notamment :
    1. utiliser un outil validé de mesure du développement afin de déterminer les domaines dans lesquels ce retard se manifeste;
    2. faire une anamnèse et un examen physique approfondis en accordant une attention particulière à la détection des causes auxquelles on peut remédier immédiatement (p. ex. exposition à des substances toxiques, grave négligence);
  2. énumérer et interpréter les examens pertinents, notamment :
    1. l'évaluation audiologique de tout enfant ayant un retard de langage;
    2. les examens diagnostiques appropriés (p. ex. tests génétiques et métaboliques, neuro-imagerie);
  3. élaborer un plan efficace de prise en charge, notamment :
    1. adresser immédiatement le patient pour une évaluation pédiatrique spécialisée en cas de régression développementale;
    2. adresser le patient à des services d'intervention précoce en cas de retard de développement dans n'importe quel domaine;
    3. déterminer si une évaluation et une intervention spécialisées ou pluridisciplinaires sont requises;
    4. faire intervenir les services communautaires appropriés de soutien à la famille du patient;
    5. maintenir la communication afin de soutenir la famille du patient.
Prochain: Troubles du développement chez les adultes