Le Conseil médical du Canada

Expert médical

Troubles du développement chez les adultes - 21-1

Explication

Les besoins en matière de soins de santé pour les adultes atteints d'un trouble du développement ne cessent de s'accroître en raison des mesures d'insertion sociale et de leur meilleure espérance de vie au sein de cette population. Ces personnes sont toutefois susceptibles d'avoir des problèmes de santé complexes et de souffrir d'un mauvais état de santé.

Étiologie

(liste non exhaustive)
  1. Cause inconnue
  2. Cause connue et affections connexes
    1. Syndromes héréditaires (p. ex. syndrome de Down)
    2. Trouble du spectre de l'autisme
    3. Trouble du spectre de l'alcoolisation fotale
    4. Lésion cérébrale (p. ex. paralysie cérébrale)
    5. Infection du système nerveux central
    6. Autre

Objectifs principaux

Dans le cas d'un adulte atteint d'un trouble du développement, le candidat devra passer en revue les enjeux courants sur le plan physique, mental et comportemental, et mettre en place un plan de prise en charge approprié. Il devra aussi porter une attention particulière sur les disparités, au sein de cette population, sur le plan de l'état de santé et de l'accès aux soins de santé. Le candidat devra adapter sa façon de communiquer en fonction du niveau de fonctionnement intellectuel du patient et de sa capacité d'apprentissage fonctionnel, ainsi qu'en considération de la coordination interdisciplinaire des soins.

Objectifs spécifiques

Dans le cas d'un adulte atteint d'un trouble du développement, le candidat devra

  1. énumérer et interpréter les constatations cliniques cruciales, notamment :
    1. le fonctionnement intellectuel et la capacité d'apprentissage fonctionnel;
    2. les manifestations cliniques atypiques de maladies et/ou de douleurs graves (p. ex. infection, trauma);
    3. le risque évalué de maltraitance et de négligence envers cette personne;
  2. énumérer et interpréter les examens essentiels, selon le type d'incapacité (p. ex. taux d'hormone thyréotrope chez une personne atteinte du syndrome de Down, examens de la vue et de l'ouïe);
  3. établir un plan efficace de prise en charge initiale, notamment :
    1. évaluer la capacité du patient à donner un consentement éclairé et à le faire librement;
    2. demander conseil aux personnes soignantes et obtenir leur aide;
    3. former une équipe de soins interdisciplinaires, au besoin;
    4. prendre les mesures qui s'imposent en matière de dépistage et de prévention (p. ex. maladies infectieuses, cancer);
    5. assurer un usage approprié de psychotropes (p. ex. neuroleptiques), ce qui implique une bonne compréhension des avantages et des risques qui y sont associés;
    6. anticiper les complications à moyen et à long terme (p. ex. impact psychosocial, sécurité).
Prochain: Diarrhée aiguë