Le Conseil médical du Canada

Expert médical

Fièvre et hyperthermie - 107-1

Explication

La fièvre est une élévation de la température du corps au-delà des variations normales, laquelle est provoquée par l'activation des cytokines. Le plus souvent, la fièvre est due à une infection, mais elle peut également être due à une tumeur maligne, à une maladie inflammatoire ou à d'autres pathologies. L'hyperthermie constitue pour sa part une élévation de la température centrale du corps due à un trouble de la thermorégulation.

L'élévation de la température corporelle est un problème courant, lequel peut être dû à une maladie bénigne spontanément résolutive ou à une urgence médicale potentiellement fatale. La question de la fièvre chez un nouveau-né/un enfant est abordée dans un autre objectif (107-3).

Étiologie

(list non exhaustive)
  1. Agents infectieux
    1. Bactéries (p. ex. streptocoque du groupe A, Escherichia coli)
    2. Virus (p. ex. grippe, rougeole)
    3. Parasites (p. ex. malaria)
    4. Champignons (p. ex. cryptococcus)
  2. Maladies inflammatoires et infections malignes (p. ex. lupus érythémateux disséminé, lymphome)
  3. Médicaments (p. ex. bléomycine, interféron)
  4. Augmentation de la chaleur corporelle (p. ex. coup de chaleur)
  5. Diminution de la dépertition de la chaleur(p. ex. médicaments et drogues illicites)
  6. Factice

Objectifs principaux

Dans le cas d'un patient présentant une température corporelle élevée, le candidat devra en diagnostiquer la cause, la gravité et les complications, et mettre en place un plan de prise en charge approprié. Il devra en particulier veiller à exclure toute affection potentiellement mortelle (p. ex. méningite méningococcique).

Objectifs spécifiques

Dans le cas d'un patient présentant une température corporelle élevée, le candidat devra

  1. énumérer et interpréter les constatations cliniques cruciales, notamment celles découlant :
    1. d'une anamnèse pertinente;
      1. symptômes d'infection (p. ex. toux productive, dysurie, diarrhée);
      2. antécédents de voyages (p. ex. lieux et dates, recours à une chimioprophylaxie);
      3. facteurs endogènes (p. ex. immunosuppression associée au VIH, splénectomie antérieure);
      4. symptômes non infectieux(p. ex. perte de poids, sueurs nocturnes, arthralgies);
      5. facteurs environnementaux (p. ex. exposition à la chaleur, effort physique);
      6. traitement médicamenteux (p. ex. corticostéroïdes);
    2. d'un examen physique pertinent visant à en déterminer la cause;
  2. énumérer et interpréter les examens essentiels, notamment :
    1. les examens initiaux visant à en déterminer la cause (p. ex. radiographie pulmonaire, analyse d'urine, hémocultures), s'il y a lieu;
    2. examens supplémentaires en cas de fièvre d'origine inconnue (p. ex. biopsie de moelle osseuse, échocardiogramme);
  3. établir un plan efficace de prise en charge initiale, notamment :
    1. mettre en place des mesures visant à réduire la température du corps (p. ex. acétaminophène, refroidissement évaporatif);
    2. procéder au traitement de la cause sous-jacente (p. ex. antimicrobiens);
    3. déterminer si le patient a besoin de soins spécialisés;
    4. déterminer si des mesures additionnelles, telles que l'administration de vaccins, sont requises.
Prochain: Fièvre d'origine inconnue