Le Conseil médical du Canada

Gestionnaire

Leader et Gestionnaire

En tant que leader et gestionnaire, le médecin participe à part entière à l'organisation des soins de santé. Il doit en outre veiller à la planification et à la gestion des pratiques individuelles et professionnelles ainsi qu'à la prestation de soins de grande qualité dans le cadre de ses activités cliniques, administratives et autres.

Description

Dans sa pratique quotidienne, le médecin joue un rôle de gestionnaire/leader pour des activités qui font intervenir des collègues de travail, des ressources et des tâches d'organisation concernant les processus et les politiques en matière de soins. Il doit en outre parvenir à établir un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Le médecin doit donc pouvoir établir des priorités, accomplir de manière efficace des tâches en collaboration avec des collègues et faire des choix appropriés dans l'affectation de ressources limitées en matière de santé. Le médecin doit également assumer un leadership en ce qui a trait à la sécurité des patients et à l'amélioration de la qualité des soins de façon à fournir des soins de la meilleure qualité possible.

Dans le cadre d'une révision des rôles CanMEDS effectuée en 2015, le Collège royal a redéfini le rôle de « gestionnaire » pour le faire passer à celui de « leader » dans le but de réduire le nombre d'objectifs et d'en élargir la portée en mettant l'accent sur l'assurance de la qualité et la sécurité des patients. Par souci de fournir des informations utilisables et applicables en ce qui a trait aux activités tant personnelles que professionnelles, le CMC a retenu les objectifs liés au rôle de « Gestionnaire » tout en ajoutant des objectifs sur l'assurance de la qualité et la sécurité des patients.

Objectifs

  1. Gérer efficacement sa pratique et sa carrière
    1. Être capable, tant à titre de résident que dans la pratique ultérieure, de remplir ses obligations et responsabilités, en matière de soins, y compris celles touchant les finances et les ressources humaines, le cas échéant
    2. Respecter les exigences réglementaires relatives à un cabinet médical (p. ex. tenue des dossiers de patients, lignes directrices relatives aux ordonnances, en particulier en matière de narcotiques)
    3. Faire preuve de leadership au sein des équipes de soins et contribuer à la prestation de soins de qualité en mettant l'accent sur l'amélioration de la sécurité des patients
    4. Éviter les conflits d'intérêts en entretenant des relations déontologiques avec les entreprises, les fournisseurs et d'autres groupes pertinents
    5. Utiliser la technologie de l'information de manière appropriée pour les soins aux patients et la gestion de la pratique professionnelle
    6. Établir des stratégies visant l'équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle, et recourir aux services de soutien disponibles si la compétence professionnelle est compromise
    7. Mettre en place des stratégies de perfectionnement professionnel et de maintien des compétences
    8. Établir des priorités et gérer son temps de manière efficace, tant sur le plan professionnel que personnel

  2. Affecter de manière efficace les ressources de soins de santé
    1. Utiliser avec prudence toutes les ressources disponibles (p. ex. humaines, diagnostiques et thérapeutiques)
    2. Utiliser toutes les ressources de manière équitable et sans préjugé ni discrimination
    3. Gérer les ressources limitées de soins de santé conformément à la déontologie et de manière éclairée, tout en établisant un équilibre entre les besoins des individus et ceux de la société
  3. Participer de manière appropriée au système de soins de santé
    1. Connaître les principes fondamentaux de la Loi canadienne sur la santé
    2. Décrire la structure, le fonctionnement et le financement du système canadien de soins de santé aux échelons fédéral, provincial (ou territorial) et local
    3. Décrire le rôle des médecins dans le développement et le soutien du système de soins de santé (p. ex. groupes de pression, organismes de réglementation, associations professionnelles)
    4. Contribuer à la prestation de soins de santé de grande qualité :
      1. en préconisant et en contribuant à l'amélioration de la qualité
      2. en favorisant et en instaurant une culture axée sur la sécurité des patients.