Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Nouvelles
NouvellesUn bilan de l’année écoulée et un regard sur celle à venir

Un bilan de l’année écoulée et un regard sur celle à venir

Le 14 décembre 2022

En cette fin d’année, nous souhaitons prendre un moment pour réfléchir à l’année qui s’est écoulée et faire le point sur ce qui nous attend au cours de l’année à venir. Alors que nous nous préparons à accueillir 2023, nous misons sur les opportunités auxquelles les importantes perturbations des deux dernières années ont donné lieu, tout en réfléchissant à la manière dont notre travail doit évoluer dans le contexte actuel des soins de santé.

L’équipe du Conseil médical du Canada (CMC) suit de près les discussions sur la crise des soins de santé au Canada et constate les charges croissantes qui pèsent sur les professionnels de la santé au pays. En plus de tenir nos propres discussions avec les intervenants sur des sujets liés aux soins de santé lors de l’assemblée annuelle du CMC, nous participons activement à des conversations avec nos partenaires afin de trouver des solutions qui pourraient aboutir à une simplification des cheminements menant au permis d’exercice pour les médecins, et ce, tout en garantissant des normes efficaces et efficientes qui protègent les patients au Canada.

Bien que le CMC ne délivre pas de permis d’exercice, nous travaillons en étroite collaboration avec les ordres des médecins afin de comprendre comment notre expertise en matière d’évaluation peut répondre à leurs besoins actuels et futurs. Nous voulons limiter les redondances entre les évaluations, y compris avec nos partenaires dans les voies menant à la certification.

Plusieurs projets en cours qui mèneront à des améliorations

Le CMC travaille sur plusieurs projets subventionnés qui vont dans le sens de sa direction stratégique actuelle. Ces projets visent à améliorer l’accès à nos évaluations et services pour les diplômés canadiens en médecine, ainsi que pour les diplômés internationaux en médecine (DIM) et les médecins qualifiés formés à l’étranger.

Voici en quoi consistent certains de nos projets prioritaires :

  • Révision de notre plan directeur des examens pour garantir l’évaluation des compétences essentielles, culturelles et émergentes.
  • Améliorations portant sur l’expérience des candidats et l’efficacité de la prestation de l’examen d’aptitude du Conseil médical du Canada (EACMC), partie I, qui est rapidement devenu un examen offert par voie de surveillance à distance en 2020.
  • Adaptation de notre programme de Compétence en matière de communication et de culture pour inclure un contenu pertinent. Ces nouveaux modules porteront sur des sujets d’expertise non médicale ainsi que sur des réalités et perspectives déterminantes pour la santé des patients au Canada.
  • Amélioration du contenu de l’examen de la Collaboration nationale en matière d’évaluation (CNE) afin de garantir sa pertinence pour tous les candidats évalués et les organismes qui ont recours à cette évaluation.
  • Refonte de mcc.ca et intégration du portail inscriptionmed.ca, afin d’offrir un unique site Web bilingue permettant de passer à une expérience axée sur l’utilisateur ainsi qu’à un accès simplifié à l’information et aux portails des candidats.
  • Création de la première source intégrée à l’échelle nationale de données sur les médecins au Canada.
Évaluations futures

En 2020, le CMC est passé à un modèle de gouvernance impliquant un Conseil plus petit et axé sur les compétences. L’un des premiers exercices stratégiques lancé par le nouveau Conseil a été la mise sur pied du Groupe de travail sur l’innovation en matière d’évaluation (GTIÉ).

Alors que les réflexions concernant l’avenir des évaluations continuent d’évoluer, nous tenons compte de l’avis du GTIÉ, selon lequel le CMC devrait « se percevoir non comme un centre d’examen, mais plutôt comme une organisation dont la mission est d’utiliser (et de développer) une expertise en matière d’évaluation afin de faire office de lien qui rassemble les principaux intervenants, et ce dans le but d’améliorer la formation, la réglementation et la pratique. »

Notre mandat de soutenir la prestation de soins de santé sécuritaires au Canada nous a toujours servi de guide, et nous sommes bien placés pour continuer à faire preuve d’innovation en matière d’évaluation des médecins. Compte tenu de l’importance des compétences non médicales dans la prestation de soins de qualité aux patients, nous poursuivrons nos recherches afin de déterminer si une modification des stratégies actuelles d’évaluation est nécessaire pour garantir que ces compétences sont évaluées dans tous les parcours qui mènent au permis d’exercice.

Nous tenons à poursuivre notre travail essentiel en matière d’évaluation des médecins pour que l’ensemble des patients au Canada reçoivent des soins de santé sécuritaires et de qualité.