Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Nouvelles
NouvellesSoins virtuels empreints de compassion

Soins virtuels empreints de compassion

Le 16 juin 2022

Dans le sillage de l’expansion du recours à la télémédecine, accélérée par la pandémie de COVID-19, des guides et d’autres ressources ont été conçus pour aider les médecins à fournir des soins virtuels sûrs et efficaces dans leur pratique et leur formation. En matière de soins empreints de compassion, il ne s’agit pas de simplement adopter l’approche en personne aux soins virtuels, ce qui pose un défi dans la mesure où peu de directives ou de ressources existent actuellement.

Nous sommes heureux d’annoncer le lancement prochain d’un nouveau module axé sur les soins virtuels empreints de compassion dans le programme d’orientation Compétence en matière de communication et de culture. Créé grâce à un financement reçu d’AMS Healthcare (en anglais seulement) ainsi qu’avec la contribution des programmes d’évaluation de la capacité à exercer (ECE), le module sur les soins virtuels empreints de compassion examine la façon dont les soins virtuels peuvent à la fois soutenir et remettre en cause le concept de soins empreints de compassion, enraciné dans la notion fondamentale selon laquelle le patient et le médecin sont des êtres humains à part entière dans leurs relations.

Destiné à des médecins formés tant au Canada qu’à l’étranger, ce nouvel ajout au programme gratuit d’apprentissage autonome s’intéresse à la prestation de soins empreints de compassion dans le contexte de l’utilisation accrue des technologies numériques de la santé et des soins virtuels au sein du système de santé canadien. Étayé par des scénarios illustrés de situations auxquelles un médecin pourrait être confronté, le module examine la manière dont la technologie influe sur les échanges humains dans les soins virtuels, en particulier sur les plans de la communication, des relations patient-médecin et des soins empreints de compassion. Les différentes sections du module présentent également de l’information générale, des exercices et diverses ressources, comme le balado de l’Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP). Inclus dans la section « Définition des soins virtuels » du module, l’épisode de 22 minutes de ce balado donne un bref aperçu de l’historique des soins virtuels au Canada et traite des principaux enjeux liés à la prestation de soins virtuels de qualité.

decorative - red quotation marks

« L’une des conséquences positives de la pandémie de COVID-19 a été la mise en œuvre rapide des soins virtuels à travers le Canada et dans le monde entier. Pour les médecins en exercice et ceux en formation, il s’agit d’une nouvelle approche pour établir des liens avec les patients. Elle exige l’apprentissage de nouvelles compétences et de nouvelles façons d’appliquer des connaissances préalablement acquises, puisque les soins virtuels deviendront un volet essentiel des compétences liées aux soins aux patients. »

Dre Teresa Cavett
Professeure agrégée au Département de médecine familiale, Faculté de médecine Max Rady,
Université du Manitoba
Collaboratrice à l’élaboration du module

 

Les coulisses de l’élaboration du module

La création du module a débuté par une recherche exhaustive de la littérature universitaire et des ressources portant sur les soins virtuels et la télémédecine, puis des questionnaires ont été conçus pour orienter les groupes de discussion qui ont eu lieu en février et en mars 2021. Pour cerner l’ensemble des défis et des bienfaits des soins virtuels, tant du point de vue des patients que de celui des médecins, les groupes de discussion étaient constitués de représentants de divers publics. Les séances ont rassemblé des patients et des aidants qui avaient récemment reçu des soins de médecins de famille de façon virtuelle, des médecins formés au Canada et à l’étranger qui venaient de terminer un programme d’ECE au Canada ou un programme canadien de résidence en médecine familiale, ainsi que des évaluateurs de programmes d’ECE et de résidence au Canada. On a demandé à tous les participants de s’exprimer sur leur expérience et leurs attentes à l’égard des soins virtuels ainsi que sur leur perception de la compassion dans le contexte de ces soins, et d’expliquer en quoi les soins virtuels ont modifié leur expérience globale des soins de santé.

L’un des participants aux groupes de discussion, le Dr Stefan Du Toit, est un médecin de famille en milieu rural depuis une vingtaine d’années qui a étroitement participé au cours des 10 dernières années à l’élaboration d’un programme de soutien virtuel en temps réel utilisé dans les régions rurales de Colombie-Britannique. Selon lui, il était indispensable d’inclure le point de vue des patients lors de la création du module « pour que les fournisseurs de soins de santé offrent vraiment les soins requis. La mesure des résultats est extrêmement importante et ne peut s’effectuer efficacement que si nous tenons compte de l’opinion des patients sur la qualité et la disponibilité des soins (qu’ils soient de première urgence ou courants) lorsqu’ils sont nécessaires. » Le Dr Du Toit estime que la prestation de soins de qualité a constitué un aspect crucial de l’élaboration du module. « Le succès des soins virtuels repose sur la satisfaction des besoins des patients de manière raisonnable et responsable. »

Les données recueillies lors des groupes de discussion ont été analysées, ce qui a mené à l’étude des écarts décelés entre ces informations obtenues et la revue de la littérature. La deuxième phase du projet a ensuite commencé : les objectifs d’apprentissage ont été définis et le contenu a été mis au point entre septembre 2021 et mars 2022. Après sa conception et son assemblage, le module a été examiné par des experts de contenu, en vue de son lancement sur les sites Web inscriptionmed.ca et physiciansapply.ca en juillet 2022.

Le CMC tient à remercier le Collège des médecins de famille du Canada pour sa contribution à ce module.

 

Relever les défis et combler les écarts

Les soins virtuels font partie du système de soins de santé du Canada depuis des décennies, mais il existe néanmoins des problèmes liés à l’équité, à l’accès et aux services. Ces difficultés s’expliquent notamment par les différences d’accès à la technologie et de niveau de littératie numérique des populations de patients ainsi que par l’absence de normes communes en matière de soins virtuels à travers le Canada.

Tandis que des outils d’évaluation pour les apprenants et les médecins ont fait ressortir des domaines de compétence clés, la revue de la littérature sur les soins virtuels et l’analyse des commentaires formulés par les groupes de discussion ont mis en évidence des écarts sur le plan de l’expérience de la prestation et de la réception de ce type de soins. Compte tenu de ces écarts, le module se focalise sur les principaux aspects suivants de la prestation de soins dans un contexte virtuel : établir et accroître la confiance, faire preuve de compassion, faciliter les relations et négocier les limites. « Pour nous tous, le défi consiste à pratiquer la médecine virtuellement tout en fournissant les meilleurs soins possibles », analyse la Dre Cavett. « Fondamentalement, la pratique médicale repose sur notre communication avec nos patients. Les soins empreints de compassion sont axés sur le patient et favorisent une communication efficace qui mène à l’instauration de la confiance, de bonnes relations et de l’empathie. Ce module aidera les participants à acquérir des compétences utilisables tout au long de leur carrière. »

Mettre en place des limites avec les patients constitue l’un des aspects de la prestation de soins virtuels sur lesquels la Dre Claire Touchie, professeure au département de médecine à l’Université d’Ottawa, a présenté ses observations alors qu’elle prenait part à la conceptualisation et l’élaboration du module : « J’ai réfléchi à la manière de fixer adéquatement des limites avec les patients et de leur répondre tout en conservant leur confiance. »

Dans le module, la Dre Touchie apprécie également le fait de pouvoir accéder à de nombreuses ressources en appuyant simplement sur un bouton. Parmi elles figure un épisode de la série de balados PATIENT de l’ISPC. « À mon avis, le balado représente une excellente ressource », explique le Dr Du Toit. « Il faut du temps pour l’écouter, mais je crois qu’il est très réaliste et utile et, en fait, agréable. Selon moi, on ne recourt pas assez aux soins virtuels en médecine d’urgence en milieu rural. Des exemples pratiques et des cas d’utilisation sont très utiles pour la formation et le perfectionnement. » Par ailleurs, les scénarios d’une rencontre avec des patients qui figurent dans le module permettent aux apprenants de réfléchir à chaque situation présentée, de choisir des stratégies et de trouver des moyens par lesquels les soins virtuels et la technologie numérique peuvent améliorer leur pratique.

On associe surtout les soins empreints de compassion aux approches en personne. La réflexion sur l’influence de la technologie sur les échanges humains dans le contexte des soins virtuels et la connaissance des outils disponibles pour les médecins et les patients constituent des éléments essentiels de la prestation de soins virtuels empreints de compassion et axés sur le patient.

decorative - red quotation marks

« Le succès des soins virtuels repose sur la satisfaction des besoins des patients de manière raisonnable et responsable. »

DStefan Du Toit
    Médecin de famille en milieu rural


Pour consulter le module, cliquez ici.