Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Nouvelles
NouvellesPrestation virtuelle de l’EACMC, partie II

Prestation virtuelle de l’EACMC, partie II

Le 18 février 2021

Nous sommes heureux de confirmer qu’à compter du 18 mai 2021, le Conseil médical du Canada (CMC) offrira une prestation virtuelle de l’examen d’aptitude du Conseil médical du Canada (EACMC), partie II. Le CMC prévoit offrir l’examen pendant 20 jours en mai et en juin. La prestation virtuelle de l’EACMC, partie II, permettra aux candidats de reprendre leur cheminement vers l’obtention d’un permis d’exercice sans restriction et leur offrira plus de souplesse.

Les candidats passeront l’examen en une seule journée à distance (comme à leur domicile ou à leur bureau) à l’aide d’une plateforme d’examen virtuel sécurisée fournie dans le cadre d’un partenariat avec Education Management Solutions (EMS). La priorité sera accordée à ceux qui n’ont pas été en mesure de passer leur examen en raison des sessions reportées de mai et d’octobre 2020 et de février 2021, puisque bon nombre d’entre eux ont maintenant un permis provisoire, temporaire ou restreint.

Le CMC publiera plus de détails sur l’expérience d’examen des candidats, ainsi que sur la réservation de rendez-vous, au cours des prochaines semaines. Nous avons hâte d’offrir une expérience d’examen sécuritaire, efficace et fiable aux candidats qui reprennent leur parcours pour obtenir leur permis d’exercice.

À propos de l’EACMC, partie II

L’EACMC, partie II, est un examen clinique objectif structuré (ECOS) qui évalue les compétences, les connaissances, les habiletés et les comportements essentiels à l’entrée dans la pratique clinique indépendante, quelle que soit la spécialité. Il englobe deux grandes catégories, soit les dimensions des soins dans l’ensemble du continuum médical et les activités des médecins, y compris l’évaluation et le diagnostic, la prise en charge, la communication et les comportements professionnels.

En effet, les facultés de médecine canadiennes et la formation en résidence préparent beaucoup les étudiants. Toutefois, il n’y a pas de façon unique d’enseigner, et il est essentiel que chaque médecin puisse démontrer ce qu’il a appris à un niveau attendu de la profession et par les patients. Comme c’est le cas pour tout examen professionnel, il y a une norme commune qui doit être respectée avant qu’un permis d’exercice soit accordé. L’EACMC, partie II, est la seule évaluation indépendante et objective au Canada qui évalue les compétences essentielles.

Environ 5 000 candidats subissent l’EACMC, partie II, chaque année.

En mai 2019, 1 447 candidats candidats formés au Canada qui passaient l’examen pour la première fois ont obtenu un taux de réussite global de 88 % (165 candidats n’ont pas obtenu la note de passage).

En octobre 2019, 1 371 candidats candidats formés au Canada qui passaient l’examen pour la première fois ont obtenu un taux de réussite global de 91 % (123 candidats n’ont pas obtenu la note de passage).

Ce qui est critique au sujet de cette information, c’est que la norme de « réussite » de l’EACMC, partie II, correspond au médecin qui a la compétence minimale pour démontrer le rendement clinique de base, les techniques de communication et les comportements professionnels requis de tous les médecins. Il n’évalue pas l’excellence.

 

Articles de recherche pertinents :

Cadieux, G., Abrahamowicz, M., Dauphinee, D., et Tamblyn, R. (2011). Are Physicians With Better Clinical Skills on Licensing Examinations Less Likely to Prescribe Antibiotics for Viral Respiratory Infections in Ambulatory Care Settings? Medical Care, 49 (2): 156-165. https://doi.org/10.1097/MLR.0b013e3182028c1a (en anglais seulement)

De Champlain, A. F., Ashworth, N., Kain, N., Qin, S., Wiebe, D., et Tian, Fang. (2020). Does Pass/Fail on Medical Licensing Exams Predict Future Physician Performance in Practice? A Longitudinal Cohort Study of Alberta Physicians. Journal of Medical Regulation, 106 (4): 17–26. https://doi.org/10.30770/2572-1852-106.4.17 (en anglais seulement)

Ecker, D.J., Milan, F.B., Cassese, T., Farnan, J.M., Madigosky, W.S., Massie, F.S. Jr., Mendez, P., Obadia, S., Ovitsh, R.K., Silvestri, R., Uchida, T., et Daniel, M. (2018). Step Up—Not On—The Step 2 Clinical Skills Exam: Directors of Clinical Skills Courses (DOCS) Oppose Ending Step 2 CS. Academic Medicine, 93 (5): 693-698. https://doi.org/10.1097/ACM.0000000000001874 (en anglais seulement)

Holmboe, E.S. (2004). Faculty and the Observation of Trainees’ Clinical Skills: Problems and Opportunities. Academic Medicine, 79 (1): 16-22. https://doi.org/10.1097/00001888-200401000-00006 (en anglais seulement)

Meguerditchian, AN., Dauphinee, D., Girard, N. Tewodros, E., Riedel, K., Jacques, A., Meterissian, S., Buckeridge, D.L., Abrahamowicz, M., et Tamblyn, R. (2012). Do physician communication skills influence screening mammography utilization? BMC Health Services Research, 12 (219). https://doi.org/10.1186/1472-6963-12-219 (en anglais seulement)

Pugh, D., Desjardins, I., et Eva, K. (2018). How do formative objective structured clinical examinations drive learning? Analysis of residents’ perceptions. Medical Teacher, 40 (1): 45-52. https://doi.org/10.1080/0142159X.2017.1388502 (en anglais seulement)

Tamblyn, R., Abrahamowicz, M., Dauphinee, D., et al. (2007). Physician Scores on a National Clinical Skills Examination as Predictors of Complaints to Medical Regulatory Authorities. JAMA, 298 (9): 993-1001. https://doi.org/10.1001/jama.298.9.993 (en anglais seulement)