Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Nouvelles
NouvellesMise à jour sur l’EACMC, partie II – Session des 24 et 25 octobre  

Mise à jour sur l’EACMC, partie II – Session des 24 et 25 octobre  

Le 21 octobre 2020

Les examens d’aptitude du Conseil médical du Canada (CMC) ont été créés pour assurer que les médecins du Canada respectent des normes communes afin de fournir des soins sécuritaires et efficaces aux patients. Lorsque l’on tient compte des nombreux enjeux actuels et émergents auxquels font face les médecins d’aujourd’hui et de demain, ainsi que de la complexité croissante du savoir médical, nous affirmons que l’examen d’aptitude du Conseil médical du Canada (EACMC), partie II, est plus pertinent que jamais. Il joue un rôle important en veillant à ce que les médecins du Canada possèdent les compétences essentielles qui les préparent à réussir dans la pratique professionnelle. Notre communauté médicale — et tout le Canada — le mérite.    

Les ordres des médecins des provinces et des territoires considèrent nos examens comme l’une des principales normes nationales pour la délivrance d’un permis et, dans de nombreuses provinces, ils font partie de l’exigence législative définissant le permis d’exercice. Les ordres des médecins exigent que la cohorte de diplômés de 2020 de résidents médecins réussissent l’examen de certification du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada (CRMCC) ou du Collège des médecins de famille du Canada (CMFC), ainsi que l’EACMC, partie II, avant qu’ils soient admissibles à un permis complet et sans restriction d’exercer la médecine au Canada. 

Depuis des semaines, le CMC est à l’écoute des préoccupations des candidats et d’autres personnes au sujet de l’EACMC, partie II. Celles-ci vont d’arguments réfléchis au sujet de la sécurité publique et des préoccupations relatives à l’administration des examens pendant la COVID-19 à des appels opportunistes et mal informés ainsi qu’à des allégations concernant l’inutilité, visant à abolir cet examen normalisé pour les médecins. 

Le CMC a régulièrement mis à jour les examens d’aptitude depuis qu’ils ont été élaborés pour la première fois dans les années 1990. La dernière mise à jour de l’EACMC, partie II, a été lancée en 2018, après que le CMC a terminé une analyse exhaustive pluriannuelle de la pratique dirigée par 12 intervenants représentatifs, qui ont examiné nos processus d’évaluation en consultation avec les ordres des médecins, les écoles de médecine, les groupes nationaux de médecins résidents et d’étudiants.  

L’EACMC, partie II, actualisé et mis au point par des formateurs et des évaluateurs spécialisés de nos facultés de médecine, évalue les connaissances, les compétences et les comportements que tous les médecins qui pratiquent au Canada devraient pouvoir démontrer, peu importe leur spécialité. Il englobe deux grandes catégories, soit les dimensions des soins dans l’ensemble du continuum médical et les activités des médecins, y compris l’évaluation et le diagnostic, la prise en charge, la communication et les comportements professionnels.  

Ces compétences ne sont pas seulement des compétences « souhaitables » – ce sont des compétences essentielles dans l’environnement des soins de santé au Canada. Des centaines de candidats qui passent l’examen ne possèdent pas les compétences standard. 

Le taux de réussite global par rapport aux administrations récentes et passées, comme indiqué dans les rapports techniques de l’examen, est le suivant :  

Octobre 2018  

  • Nombre total de candidats de facultés de médecine du Canada subissant l’examen pour la première fois : 1 495 candidats, taux de réussite global de 89 % — 165 n’ont pas réussi 
  • Nombre total de candidats dans les programmes de formation postdoctorale canadiens : 1 799 candidats, taux de réussite global de 86 % — 251 n’ont pas réussi 

Mai 2019 

  • Nombre total de candidats de facultés de médecine du Canada subissant l’examen pour la première fois : 1 447 candidats, taux de réussite global de 88 % — 165 n’ont pas réussi 
  • Nombre total de candidats dans les programmes de formation postdoctorale au Canada : 1 850 candidats, taux de réussite global de 84 % — 296 n’ont pas réussi 

Octobre 2019 

  • Nombre total de candidats de facultés de médecine du Canada subissant l’examen pour la première fois : 1371 candidats, taux de réussite global de 91 % — 123 n’ont pas réussi 
  • Nombre total de candidats dans les programmes de formation postdoctorale canadiens : 1807 candidats, taux de réussite global de 88 % — 216 n’ont pas réussi 
Le Conseil du CMC fournit une orientation

La COVID-19 a créé des défis sans précédent pour les travailleurs de la santé partout au pays. Cela a également eu une incidence sur la prestation prévue de nos examens ainsi que sur nos plans d’urgence. Nous tenons à réaffirmer que le CMC prend très au sérieux la sécurité de tous ceux qui participent à nos examens. Le 19 octobre, le Conseil du CMC a appuyé à l’unanimité l’administration sécuritaire de nos examens dans le plus grand nombre de centres prévus. Nous avons également entendu des candidats qui, compte tenu des précautions que nous avons prises, souhaitent passer l’examen et obtenir leur permis d’exercice.   

Nous avons travaillé avec diligence pour apporter les changements nécessaires afin de réduire les risques possibles pendant la prestation de l’EACMC, partie II, en respectant les mesures de distanciation physique et d’autres mesures de protection personnelle mises en place dans chaque centre d’examen, conformément aux lignes directrices établies par les autorités locales de santé publique.   

Nous comprenons l’incidence des décisions d’annulation sur les candidats, en particulier ceux qui ont déjà été touchés par les dates d’examen reportées de mai 2020, et nous les tiendrons à jour au fur et à mesure que les décisions sur les sessions d’examen futures seront prises. Il y a aussi de nombreux candidats qui ne sont pas résidents en formation et qui ont déjà terminé leur formation à l’extérieur du Canada et qui doivent terminer l’EACMC, partie II. Dès que les détails seront confirmés, le CMC travaillera directement avec les candidats et fera tous les efforts possibles pour transférer leur demande d’examen à une session ultérieure. Nous envisageons également d’ajouter des dates dans la première partie de 2021 pour traiter l’arriéré créé par les annulations. 

Le Conseil du CMC a également appuyé l’orientation visant à poursuivre activement la prestation virtuelle des examens cliniques objectifs structurés. Les équipes du CMC poursuivront activement une voie qui, nous l’espérons, nous permettra d’offrir aux candidats une option virtuelle pour l’EACMC, partie II, au cours des 12 prochains mois. Veuillez continuer de consulter notre site Web pour les mises à jour à venir.  

Entre-temps, nous souhaitons bonne chance à tous les candidats qui subiront l’EACMC, partie II, cette fin de semaine.