Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Nouvelles
NouvellesLe Groupe de travail sur l’innovation en matière d’évaluation est lancé

Le Groupe de travail sur l’innovation en matière d’évaluation est lancé

Le 22 février 2021

L’éducation et l’évaluation médicales sont en constante évolution, façonnées par le paysage changeant dans lequel les médecins exercent et prennent soin des patients au Canada. Cette évolution, associée aux répercussions d’une pandémie mondiale, a conduit à la création du Groupe de travail sur l’innovation en matière d’évaluation (GTIÉ). L’objectif de ce groupe est de fournir au Conseil médical du Canada (CMC), sur une période de 12 mois, les informations nécessaires pour continuer à diriger et à participer activement aux conversations sur les exigences menant à l’octroi d’un permis d’exercice de la médecine, en proposant des réflexions et des options aux ordres des médecins et aux autres intervenants.

Le 3 décembre 2020, M. Kevin Eva, directeur associé et scientifique principal du Centre for Health Education Scholarship et professeur et directeur de la recherche en éducation et bourses d’études à la faculté de médecine de la University of British Columbia (UBC), a été officiellement nommé par le Conseil du CMC à la présidence du GTIÉ (en savoir plus). Les travaux ont déjà commencé pour ce groupe indépendant, qui est chargé :

  • d’examiner le paysage en évolution de la prestation des soins de santé;
  • de déterminer les nouvelles compétences médicales essentielles requises, en mettant l’accent sur les résultats pour les patients à la lumière du passage aux soins virtuels et technologiques;
  • d’assurer la liaison avec les organismes d’évaluation partenaires concernant les modalités d’évaluation appropriées et une approche collaborative de la prestation;
  • d’orienter les futures activités de planification stratégique du CMC.

Maintenant pleinement constitué, le GTIÉ s’est réuni au complet pour la première fois le 22 janvier 2021, enthousiaste à l’idée de commencer le travail. Les 10 autres membres du groupe de travail ont été soigneusement sélectionnés pour couvrir un large éventail d’expertise et une vaste expérience dans les principaux organismes nationaux et provinciaux de réglementation, d’éducation et d’évaluation. Il s’agit des personnes suivantes :

  • Dr Armand Aalamian, directeur adjoint aux Études médicales, Collège des médecins du Québec (CMQ)
  • Dre Elizabeth Bannister, vice-présidente de l’Alliance des diplômés internationaux en médecine (DIM) de la Collaboration nationale en matière d’évaluation (CNE)
  • M. Jack Boulet, consultant en psychométrie
  • Dre Beth Ann Cummings, vice-doyenne, Éducation des professions de la santé; membre associée, Institut d’éducation en sciences de la santé et professeure agrégée de médecine à la Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université McGill
  • Dr Victor Do, R-1, pédiatrie, University of Toronto
  • Dre Nancy Dudek, Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada (CRMCC)
  • Dr Brent Kvern, directeur, Certification et examens, Collège des médecins de famille du Canada (CMFC)
  • Dre Monica Ott, Forces armées canadiennes
  • Dre Karen Mazurek, liaison avec la Fédération des ordres des médecins du Canada
  • Dre Lyn Sonnenberg, doyenne associée, Innovation en éducation et technologies universitaires, University of Alberta

Les six premiers mois de ce mandat de 12 mois seront consacrés à la consultation et à la collecte d’information, à l’examen des documents clés et des plans stratégiques du CMC, à la commande de livres blancs sur des sujets spécifiques et à la conduite de consultations individuelles et de groupes de discussion, afin d’apprendre des résidents, des principaux intervenants, des éducateurs en médecine et des autorités internationales qui octroient des permis d’exercice de la médecine. Une fois que le groupe aura évalué la situation actuelle et les questions clés, il formulera des recommandations et mènera d’autres consultations. M. Eva explique : « Nous commençons par nous efforcer d’imaginer ce qui pourrait exister, notre objectif étant d’examiner la situation dans son ensemble et de déterminer avec soin ce que le CMC devrait viser avant de nous plonger dans les stratégies particulières concernant la manière d’y parvenir. »

Les membres du groupe de travail ont déjà contacté plus de 50 informateurs clés pour organiser des réunions et des consultations qui aideront à comprendre le point de vue des leaders de la réflexion et de l’évaluation au Canada et dans le monde. Ces personnes comprennent des médecins, des éducateurs, des spécialistes de l’évaluation, des apprenants et des résidents. « Nous avons demandé des prises de position à l’Association des facultés de médecine du Canada (AFMC), au CMQ, au CMFC, à la Fédération des ordres des médecins du Canada, à l’Alliance des DIM, au CRMCC et à diverses organisations de résidents et d’étudiants en médecine. Nous invitons ceux qui souhaitent partager des idées ou une perspective à s’adresser à leurs organisations professionnelles, afin que ces messages puissent être transmis au groupe de travail », déclare M. Eva.

Les mises à jour des progrès du GTIÉ seront partagées via les canaux de communication du CMC.