Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Nouvelles
NouvellesLa pratique mène à la perfection

La pratique mène à la perfection

Le 24 septembre 2018

Les tests de pratique pour la prise de décisions cliniques sont maintenant disponibles

Il est désormais plus facile de se préparer à l’examen d’aptitude du Conseil médical du Canada (EACMC), partie I, grâce aux nouveaux tests de pratique pour la partie de l’examen portant sur la prise de décisions cliniques (PDC). Lancés à la mi-septembre 2018, six semaines avant l’examen de l’automne, ces outils de préparation aideront les candidats à faire de leur mieux à l’examen.

Layal Younes, la chef de projet pour l’évaluation en ligne, affirme que les questions de PDC « sont difficiles à expliquer. Les facultés de médecine et les personnes qui passent l’examen nous ont dit qu’elles aimeraient avoir la possibilité de les pratiquer. »

Le Conseil médical du Canada (CMC) a reçu ces échos et y a répondu en créant un test de pratique de PDC qui se joint à un test existant portant sur les questions à choix multiple (QCM) déjà disponible. Pour chaque type de test de pratique, il y a trois formulaires comportant des questions différentes que les candidats peuvent essayer, au prix de 100 $ pour chaque formulaire.

Comment les tests de pratique aident-ils?

La partie de l’examen portant sur la PDC présente des situations cliniques et deux types de questions à leur sujet :

  • « les questions à choix de réponses » qui offrent une liste de plusieurs options parmi lesquelles le candidat choisit une ou plusieurs réponses, et
  • « les questions à réponse écrite » pour lesquelles le candidat transcrit ses réponses.

Les tests de pratique sont conçus pour aider les candidats à se familiariser avec ces deux formats de questions.

« Cela prépare les candidats à comprendre la modalité de l’examen », explique la Dre Claire Touchie, chef en éducation médicale du CMC, et oriente les personnes qui subissent le test vers le contenu.

Guillemets

 

Les tests de pratique suivent le même processus de développement que l’examen. Les questions sont élaborées par des experts en la matière du CMC avant d’être peaufinées et approuvées par les comités d’épreuve.»

Mme Layal Younes,
Chef de projet pour l’évaluation en ligne, CMC

 

Cela diffère des tests de pratique qui peuvent être élaborés par d’autres organisations. « Certains tests de pratique contiennent des exemples de PDC, mais ils ne sont pas élaborés par des experts en contenu du CMC et peuvent ne pas être représentatifs de l’examen », prévient Mme Younes.

Les candidats font les tests de pratique sur un site Web comportant plusieurs fonctions que l’on retrouve dans l’examen réel — surlignage, biffage, et la capacité de marquer et de revoir les questions précédentes.

Le corrigé des réponses vous est offert dans les tests de pratique; cette fonction sera disponible également dans le cadre d’un examen préparatoire complet qui sera lancé au début de 2019. Les questions écrites sont les seules à avoir une clé de correction dans les tests de pratique. Le fait de voir la clé de correction permet aux candidats de s’autocorriger et de comprendre ce que le CMC recherche dans une bonne réponse à une question écrite.

Donner à tous les candidats l’occasion de se préparer

« L’une des principales raisons ayant incité l’élaboration de ces tests de pratique est le lancement de l’examen à l’échelle internationale », explique Mme Younes. À compter de 2019, l’EACMC, partie I, sera administré à travers le monde. Même si cela donne la chance de passer l’examen à un plus grand nombre de diplômés internationaux en médecine (DIM), il se peut qu’ils ne connaissent pas bien la structure et le contenu de l’examen.

« Nous voulons que les DIM et les diplômés canadiens en médecine soient tous bien préparés pour les examens », déclare Mme Younes.

L’objectif ici est de donner aux candidats la meilleure chance de réussir. Comme le dit la Dre Touchie : « Si les candidats sont à l’aise avec le format des questions, ils n’auront pas de difficulté avec cela le jour de l’examen. Ils auront seulement à démontrer une bonne maîtrise du contenu. »