Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Nouvelles
NouvellesÉlan positif et changement continu à l’occasion de l’Assemblée annuelle du CMC de 2023

Élan positif et changement continu à l’occasion de l’Assemblée annuelle du CMC de 2023

Le 23 novembre 2023

Bien que nous ayons surmonté le pire de la tempête, les répercussions de la pandémie de COVID-19 se font encore sentir aujourd’hui, alors que nous faisons face à une pénurie paralysante de médecins, aux vulnérabilités de notre système de santé et aux autres défis auxquels les milieux de l’enseignement médical, de la réglementation et de l’évaluation sont confrontés.

Dans la foulée de ces défis imprévus, le Conseil médical du Canada (CMC) est une fois de plus sur le point d’amorcer un changement transformateur. L’année écoulée a été marquée par un esprit d’engagement commun en faveur de la refonte des soins de santé, avec un accent renouvelé sur des approches novatrices visant à rendre le système de santé du Canada encore plus résilient.

Le thème de l’Assemblée annuelle de 2023, « Transformer les soins de santé – le CMC en tant qu’agent de changement digne de confiance », a résumé notre engagement à tracer une voie nouvelle et améliorée.

Encore une fois cette année, le CMC et les membres de notre Conseil ont favorisé l’établissement de liens significatifs directs avec les parties intéressées et ont discuté de sujets d’actualité concernant les activités de notre organisation et le paysage en constante évolution des soins de santé.

En plus des changements à la gouvernance, ce qui comprenait l’entrée en fonction d’un nouveau chef de la direction, d’un nouveau président du Conseil et d’un nouveau vice-président, les participants étaient enthousiastes à l’idée d’explorer le rôle évolutif du CMC en ce qui concerne la prestation de soins de santé culturellement sécuritaires, l’intégration d’un plus grand nombre de diplômés internationaux en médecine (DIM) dans le système de santé du Canada et l’optimisation de la gestion des données.

Guidés par le leadership des nombreux professionnels et organismes de la santé présents, nous avons collectivement cherché à déterminer comment, en tant qu’organisation, le CMC pouvait contribuer à la réforme des soins de santé au Canada. Pour ce faire, nous avons invité tous les participants à six séances de débat constructif afin de répondre aux questions pertinentes suivantes directement liées à notre travail :

    1. La gestion des données comme outil d’amélioration des soins de santé : Comment le Registre national des médecins (RNM) peut-il ou pourra-t-il faciliter la mobilité des médecins et la transférabilité du permis d’exercice? Quelles sont les autres utilisations possibles de ces données?
    2. Appuyer les exigences d’évaluation en évolution : À quoi ressemble l’avenir de l’évaluation médicale? Comment le CMC peut-il assurer une évaluation appropriée des compétences émergentes et évolutives dans le contexte du perfectionnement des capacités technologiques?
    3. Appuyer les nouvelles voies d’accès au permis d’exercice : La norme canadienne demeure une approche objective importante quant aux exigences relatives à l’obtention d’un permis d’exercice sans restriction. Vu les différentes approches à l’étude en ce qui concerne le cheminement vers l’obtention d’un permis d’exercice, en particulier pour les diplômés internationaux en médecine (DIM) qui auront de la difficulté à obtenir un permis d’exercice sans restriction, quelles sont les exigences minimales requises pour l’accès à d’autres voies et quel est ou quel devrait être le rôle du CMC à cet égard?
    4. Le CMC en tant qu’agent de changement : Quel rôle le CMC peut-il jouer pour soutenir les organisations partenaires dans la réforme des soins de santé?
    5. L’importance croissante des DIM au Canada : Quel changement le CMC peut-il mettre en place pour favoriser l’intégration efficace des diplômés internationaux en médecine (DIM) au sein du système de soins de santé canadien?
    6. Appuyer le système de soins canadien dans son ensemble : Quel pourrait être le rôle du CMC dans le contexte d’un système de santé en évolution constante ainsi que dans le rétablissement de ce système? Quel changement le CMC pourrait-il mettre en œuvre pour améliorer l’accès aux soins de santé à travers le pays?

Au cours de ces séances, coanimées par les membres du Conseil médical du Canada et l’équipe de direction, les participants se sont concentrés sur les utilisations actuelles des données et se sont engagés dans une exploration de données supplémentaires qui pourraient être utiles aux décideurs et aux ordres des médecins lorsqu’ils prennent des décisions visant à améliorer la répartition des effectifs médicaux.

L’accent a été mis sur l’évolution constante du secteur des soins de santé et l’importance d’un processus d’évaluation des médecins qui s’harmonise avec les besoins changeants des patients et des professionnels de la santé tout en maintenant l’assurance de la qualité et la sécurité des patients.

Les participants ont examiné en profondeur le rôle potentiel du CMC dans le renforcement du système de santé canadien et la façon dont notre organisation peut agir à titre de facilitateur et de coordonnateur de la recherche, rationaliser les voies d’obtention du permis d’exercice, affiner les processus d’évaluation et s’adapter à l’évolution de la technologie dans le domaine des soins de santé.

La nécessité d’éliminer les défis et les obstacles auxquels font face les DIM et les médecins formés à l’étranger qui souhaitent intégrer le système de santé du Canada est apparue. Les participants ont convenu que ce processus doit être conçu spécifiquement pour appuyer la transition vers un permis d’exercice complet. Un sentiment unanime, selon lequel la population des DIM n’est pas un groupe homogène, s’est renforcé tout au long de la plupart des discussions et a permis de clarifier davantage la façon dont le CMC peut tirer le meilleur parti des données recueillies pour mieux cerner les lacunes en matière de compétences et optimiser les chances de succès des DIM.

Enfin, le rôle central de la technologie dans l’avancement des objectifs stratégiques du CMC a été au cœur de nombreuses discussions. Il a été convenu que les progrès technologiques, en particulier l’intégration de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage machine (IA/AM), aideront le CMC à relever le défi de devenir un agent de réforme du système de santé.

Le CMC est reconnaissant de l’engagement et de la franchise de ceux qui ont participé aux discussions lors de l’Assemblée annuelle de 2023. Nous reconnaissons l’importance de travailler ensemble pour faire face aux changements et aux défis auxquels le secteur des soins de santé est confronté.

Pour poursuivre sur la lancée de l’Assemblée annuelle de 2023, ces discussions éclaireront le processus de planification stratégique que le CMC compte entreprendre au cours des prochains mois. Un résumé comprenant les principaux points à retenir et les thèmes découlant de ces discussions sera communiqué aux participants et publié sur le site Web du CMC au cours de la nouvelle année.