Le jour de l’examen

Matériel
Inscription et séance d’orientation
Mesures de sécurité durant l’examen
Identification du candidat
Carnet du candidat
Plaintes et conflits d’intérêts
Abandon de l’examen
Déroulement de l’examen et durée
Stations de 11 minutes
Déplacements d’une station à l’autre
Consignes à l’intention du candidat
Confidentialité du matériel et contenu de l’examen

Matériel

Vous devez apporter à l’examen:

  • un sarrau blanc ne portant aucun logo d’université ou d’hôpital,
  • un stéthoscope,
  • un marteau à réflexes.

Vous devez transporter votre matériel dans les poches de votre sarrau, étant donné qu’aucun sac n’est permis.

REMARQUE: Vous devez déposer tous vos effets personnels à l’inscription (p. ex., clés, documents, stylos et crayons, portefeuilles, téléphone cellulaires, assistants numériques personnels et manteaux) et vous ne pourrez les récupérer qu’après l’examen. Nous nous efforcerons autant que possible d’entreposer vos effets personnels en lieu sûr. Toutefois, le CMC n’est pas responsable de vos effets personnels, et nous vous recommandons d’en apporter le moins possible.

Au centre d’examen, on vous remettra des crayons avec gomme à effacer.

Inscription et séance d’orientation

Si vous êtes plus de 15 minutes en retard, vous pourriez vous voir refuser le droit de participer à l’examen.

Le jour de l’examen, immédiatement après l’inscription, vous assisterez à une séance d’orientation. Vous recevrez une description détaillée du déroulement de l’examen et pourrez poser des questions. À chaque centre d’examen, des préposés vous guideront tout au long de l’examen.

Si le candidat commence l’examen et ne peut pas terminer l’examen, ceci sera quand même considéré comme une tentative.

Mesures de sécurité durant l’examen

  • il est interdit de parler avec d’autres candidats :
    • du début de l’ECOS et jusqu’à la période d’isolement
    • entre les stations (sauf avec le personnel du centre)
  • tous les appareils électroniques sont interdits (incluant les montres intelligentes)
  • l’accès aux dispositifs de communication est interdit, incluant le téléphone ou le téléphone cellulaire, pendant l’examen et pendant la période d’isolement

Enfreindre les régles peut entraîner un renvoi de l’examen, un verdict d’échec ainsi qu’une exclusion aux examens futurs.

Identification du candidat

Le matricule est imprimé sur des autocollants avec code à barres qui vous sont remis à l’inscription. En entrant dans chacune des stations d’examen, vous remettrez un autocollant au médecin examinateur. Le médecin examinateur placera l’autocollant sur la feuille de notation. De plus, vous devez porter un insigne avec votre photo, qui indique votre matricule et le numéro de votre première station.

Carnet du candidat

Le CMC vous remettra un bloc-notes dans lequel vous pouvez prendre des notes pendant l’examen. Vous recevrez seulement un bloc-notes dans lequel aucune page ne pourra être ajoutée. Vos notes dans le bloc-notes  ne seront pas évaluées. Un de vos autocollants est apposé sur la page couverture du carnet. À la fin de l’examen, le bloc-notes doit être remis intact (y compris les autocollants inutilisés), c’est-à-dire qu’aucune page n’est manquante et qu’aucune portion de page n’est déchirée ou arrachée.

Plaintes et conflits d’intérêts

Si un candidat estime que des problèmes administratifs, le milieu physique ou l’état de santé dans lequel il se trouve au moment de l’examen peuvent influer de façon notable sur ses résultats, il doit :

  1. en informer immédiatement l’examinateur en chef du centre d’examen au moment de la séance d’examen en question;
  2. Remplir un
  3. envoyer un message par l’entremise de votre compte qui comporte les détails de l’incident, dans un délai d’une semaine après l’examen.

Toute intervention, s’il y a lieu, ne sera possible que si le candidat a avisé le CMC du problème de cette façon. Des incidents qui se sont déroulés le jour de l’examen ne peuvent pas être examinés après cette date limite, y compris une fois que les résultats sont disponibles.

Si vous avez des doutes sur un conflit d’intérêts possible avant l’examen, nous vous recommandons fortement de communiquer avec le CMC avant le jour de l’examen. Pendant l’examen, si vous rencontrez un examinateur ou un patient standardisé avec qui vous êtes en conflit d’intérêts, vous devez :

  1. quitter la station et en informer immédiatement le personnel (le personnel prendra alors les dispositions nécessaires pour que vous puissiez faire cette station);
  2. remplir un formulaire standard d’abandon au centre d’examen aussitôt que possible après l’incident;
  3. envoyer un message par l’entremise de votre compte avisant le CMC de l’incident dans un délai d’une semaine suivant l’examen.

Le CMC estime qu’il y a conflit d’intérêts, notamment, mais sans s’y limiter, si l’examinateur ou le patient standardisé (i) est apparenté par le sang ou par alliance au candidat; (ii) a ou a déjà eu une relation d’affaires ou des liens sociaux avec le candidat (p. ex., il y a déjà une plainte en instance dans un autre contexte). Soulignons qu’on ne juge généralement pas qu’il y a conflit d’intérêts lorsqu’un candidat et un examinateur ou un patient standardisé se connaissent.

Abandon de l’examen

Tous les candidats qui choisissent d’abandonner l’examen devront signer, le jour de l’examen, un formulaire standard d’abandon.

Déroulement de l’examen et durée

N’oubliez pas qu’il y a une séance d’orientation au centre d’examen le jour même de l’examen. Des panneaux vous permettront de vous orienter, et nous ferons tout en notre pouvoir pour que vous puissiez vous concentrer sur votre tâche et que vous ne perdiez pas de temps à trouver la prochaine salle. Le personnel sera toujours là pour vous diriger. En cas de doute, demandez les directions au membre du personnel le plus près.

L’examen comprend l’inscription des candidats, une séance d’orientation et parfois une période d’isolement pour une durée d’environ six heures et demie à sept heures. L’ECOS comme tel dure environ 3 heures.

Stations de 11 minutes

Dans les stations d’ECOS, on peut vous demander de :

  • recueillir une anamnèse ou faire un examen physique.
  • répondre aux préoccupations du patient concernant les résultats, un diagnostic ou un problème médical.
  • prendre en charge un patient qui se présente à un bureau de médecine familiale ou à un département d’urgence.

Si vous terminez la rencontre avec le patient avant le temps alloué, vous devez attendre en silence. Si vous vous souvenez de quelque chose que vous voudriez faire de plus, vous pouvez poursuivre la rencontre avec le patient en tout temps jusqu’à la sonnerie de huit ou de 11 minutes selon le type de station. Une fois que le médecin examinateur commence à poser les questions orales, vous ne pouvez plus reprendre la rencontre avec le patient, même s’il reste du temps à la fin de la station. Après la sonnerie annonçant la fin de la station, vous devez quitter la salle et vous rendre à la station suivante. Vous ne pouvez pas quitter la station avant le signal de la fin.

Vous ne devez pas pratiquer d’examen gynécologique ou rectal, par respect pour le patient standardisé et en raison du peu de temps alloué à chaque station. Dans une station où vous croyez qu’un tel examen est indiqué, vous devriez en informer le médecin examinateur. S’il y a lieu, le médecin examinateur vous fournira les constatations pertinentes afin que vous puissiez terminer la rencontre clinique ou répondre aux questions orales.

Même si l’on s’attend que le candidat interagisse directement avec le patient standardisé (poser des questions, pratiquer un examen physique, expliquer une ordonnance), les stations d’examen physique requièrent une approche un peu différente. Lorsque vous effectuez un examen physique, vous devez expliquer brièvement ce que vous faites et décrire vos constatations, et ce, pour obtenir la totalité des points auxquels vous avez droit. Par exemple, un médecin examinateur ne peut accorder de points pour l’observation du patient que si vous lui dites ce que vous faites. Si vous constatez par exemple une pâleur, indiquez-le tout simplement à l’examinateur pour lui montrer que vous l’avez notée. Si vous ne faites aucune constatation positive, indiquez-le à l’examinateur en lui disant simplement que c’est « normal ». Un médecin examinateur ne peut supposer que le candidat constate une pâleur, une inflammation ou une éruption cutanée. Les points prévus pour les constatations, qu’elles soient positives ou négatives, ne pourront être accordés que si le candidat en fait état.

Déplacements d’une station à l’autre

Vous disposerez de quelques minutes pour vous diriger à la porte de la station suivante et lire les directives. Pendant ce temps, le médecin-examinateur remplit la feuille de notation du candidat qui vient de terminer la station et se prépare à accueillir le prochain candidat. Prenez un autocollant avec code à barres sur la feuille qui vous a été remise et soyez prêt à le remettre au médecin-examinateur. Au signal, entrez dans la salle et effectuez la tâche indiquée.

Consignes à l’intention du candidat

Vous devez lire attentivement les consignes à chaque station. Par exemple, dans le cas d’un examen physique, vous devez saluer le patient standardisé puis effectuer les manœuvres que vous jugez pertinentes, tout en décrivant ce que vous faites et vos constatations au patient standardisé et au médecin examinateur. Vous ne devez pas poser de questions au patient standardisé durant l’examen physique à moins qu’elles soient en rapport direct avec l’examen; par exemple : « Est-ce que ça fait mal quand vous levez le bras? » D’ailleurs, les patients standardisés reçoivent comme consigne de ne pas répondre aux questions non pertinentes. Dans le cadre d’un examen physique, aucune note n’est allouée aux questions d’anamnèse et, de plus, vous perdez ainsi du temps précieux. À l’inverse, il n’est pas opportun de faire un examen physique lors d’une station d’anamnèse.

Dans le cadre d’une station qui comprend à la fois une anamnèse et un examen physique ou qui porte sur la prise en charge (soit la prise de mesures nécessaires au traitement d’un problème clinique donné), vous devez déterminer vos priorités entre deux ou plusieurs tâches à accomplir.

Les consignes concernant chaque station sont affichées près de la porte d’entrée de la station et sont disponibles à l’intérieur de la station. Elles comportent les éléments suivants : le nom et l’âge du patient standardisé, le problème présenté, le lieu (clinique de médecine familiale ou département d’urgence) et le type de station (anamnèse et/ou  examen physique). Les signes vitaux des résultats d’examen et/ou des éléments des antécédents familiaux peuvent vous être fournis. Vous êtes autorisé à prendre des notes avant d’entrer dans la salle.

Voici un exemple de consignes à l’intention du candidat pour une station clinique :

Jonathan Jones, âgé de 65 ans, se présente à votre bureau en raison de douleur abdominale.
  • AU COURS DES 8 PROCHAINES MINUTES :
    PROCÉDEZ À UN EXAMEN PHYSIQUE CIBLÉ ET PERTINENT
  • Pendant l’examen physique, EXPLIQUEZ À L’EXAMINATEUR ce que vous faites et DÉCRIVEZ VOS CONSTATATIONS.
  • Après la sonnerie de 8 minutes, l’examinateur vous posera des questions au sujet de ce patient.
  • REMETTEZ UNE ÉTIQUETTE À L’EXAMINATEUR

L’adjectif « CIBLÉ » constitue le mot clé de ces consignes. Vous devez effectuer l’examen physique approprié pour évaluer une douleur abdominale. Il n’est pas nécessaire de recueillir l’anamnèse (et aucune note n’est allouée à cet effet). C’est le déroulement de l’examen physique qui compte, c’est-à-dire les diverses manœuvres que vous effectuez.

Confidentialité – le matériel et le contenu de l’examen ne doivent pas être dévoilés

Dans le cadre du processus d’inscription à un examen, vous acceptez de ne pas divulguer à autrui d’information sur le matériel ou le contenu de l’examen. Cela veut dire qu’il vous est interdit en tout temps, et même après l’examen, de discuter du contenu de l’examen (prestation des patients et conclusions, questions orales, cas, etc.).

Par exemple, une personne qui discute avec ses collègues des réponses des patients, qui révèle le contenu de l’examen à de futurs candidats ou qui diffuse en ligne de l’information à ce sujet commet un manquement à l’obligation de confidentialité.

Le CMC surveille de près les manquements à l’obligation de confidentialité et prendra des mesures disciplinaires ou légales contre les candidats qui divulguent de l’information à propos des examens. Le fait d’accepter de protéger le caractère confidentiel des examens puis de manquer à cette obligation est considéré comme un acte contraire à l’éthique professionnelle.

Un candidat qui ne respecte pas l’obligation de confidentialité et révèle le contenu d’un examen peut se voir attribuer une mention d’aucun résultat à l’examen, faire l’objet d’un signalement à un organisme de réglementation ou à une autre organisation médicale ou perdre le droit de se présenter ultérieurement aux examens du CMC.