Le Conseil médical du Canada

Le CMC 360 est maintenant offert dans les deux langues officielles

Le CMC 360 est maintenant offert dans les deux langues officielles

Le CMC 360, un outil de rétroaction multisources à l’intention des médecins praticiens, est maintenant à la disposition des médecins individuels à la recherche d’occasions de développement professionnel continu (DPC) dans les deux langues officielles.

Le DPC fait partie intégrante de la profession des soins de santé. Pour le médecin, le maintien et l’amélioration des normes de qualité des soins médicaux impliquent un processus d’apprentissage multidimensionnel et continu qui nécessite l’acquisition de connaissances, de compétences, d’attitudes et de comportements.

Que vous soyez un nouveau médecin ou un médecin de famille chevronné, la réflexion sur votre propre rendement est cruciale dans l’environnement dynamique des soins médicaux.

En tant que chef de file respecté en évaluation médicale, le Conseil médical du Canada (CMC) reconnaît l’importance du développement professionnel des médecins et a conçu une nouvelle version du CMC 360 à l’intention des médecins qui souhaitent faire passer leur pratique au niveau supérieur. Jusqu’à maintenant, le CMC 360 n’était accessible qu’aux médecins nommés par leur organisation pour répondre aux exigences internes en matière de DPC.

Le CMC 360 fournit une rétroaction concrète et significative sur le rendement des médecins quant aux rôles de communicateur, de collaborateur et de professionnel. Une trousse du CMC 360 comprend des sondages à remplir par des patients, des collègues médecins et des collègues non-médecins, ainsi qu’une autoévaluation effectuée par le médecin. Les réponses sont compilées et analysées pour créer un rapport qui contient une rétroaction quantitative fondée sur les réponses des répondants et une rétroaction qualitative dans les mots des pairs et des patients. Le médecin reçoit donc un aperçu complet de son rendement du point de vue des personnes les plus pertinentes à sa pratique quotidienne.

« À ce stade de ma vie », dit le Dr Brian Cornelson, un médecin de famille qui a participé au projet pilote d’autosélection du CMC 360, « bien que j’en sois probablement à la fin [de ma carrière], je voulais vraiment savoir si je suis aussi compétent que je ne le pense. » Selon lui, les commentaires obtenus par l’entremise du CMC 360 proviennent de collègues médecins, de collègues non-médecins et de patients en fait une évaluation très complète.

 

Ce n’est pas qu’une question de connaissances, c’est aussi une question de relations avec les autres. »

Dr Brian Cornelson
Participant

 

 

Pour beaucoup d’utilisateurs du CMC 360, c’est les réponses narratives des répondants ainsi que la présentation des résultats par un animateur qui se révèlent les aspects les plus précieux. Une fois que toutes les étapes du programme sont terminées en ligne et qu’un rapport de rétroaction est produit, le médecin est contacté pour planifier une séance d’encadrement individuel avec un médecin animateur formé. Le CMC a établi un partenariat avec Saegis, filiale de l’Association canadienne de protection médicale, pour offrir des séances d’encadrement confidentiel afin d’aider les médecins à créer un plan concret de changement et d’amélioration.

« Je pense que l’animation est très intéressante, parce qu’elle y ajoute de la signification », déclare le Dr Cornelson. « Si vous recevez simplement un rapport imprimé, vous pouvez le lire de votre propre point de vue. Par contre, si je l’examine avec un animateur, je vais obtenir son point de vue à lui. »

En plus de la précieuse rétroaction qu’il génère, le CMC 360 est un moyen efficace d’obtenir des crédits de DPC du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et du Collège des médecins de famille du Canada. Tous les médecins qui participent au CMC 360 ont droit à trois crédits par heure. Les médecins qui font une évaluation du CMC 360 de façon autonome peuvent obtenir jusqu’à 15 crédits de DPC dans la catégorie Évaluation. Beaucoup pourraient considérer qu’il s’agit d’une solution de rechange intéressante à la participation à une conférence, qui exige souvent des frais de déplacement et d’hébergement en plus des coûts associés à la conférence.

« Sachant ce que je sais sur le monde du perfectionnement professionnel continu », explique Dan Faulkner, directeur exécutif du CMC 360, « c’est assez facile à faire pour les médecins. Le CMC 360 examine les données de votre pratique, vous donne une rétroaction personnalisée et vous donne accès à un encadrement individuel. On ne peut pas faire mieux dans le monde du développement professionnel continu des médecins. »

Alors que de plus en plus d’organisations comme les organismes de réglementation de la médecine, les autorités de la santé et les hôpitaux choisissent d’utiliser le CMC 360 pour le développement des médecins, les médecins individuels reconnaissent eux-mêmes aussi que les attentes des patients sont élevées. Le CMC 360 est donc l’un des moyens de répondre aux attentes en matière de soins et de donner aux médecins les outils nécessaires pour offrir les meilleurs soins possible à leurs patients.

Pour en savoir plus au sujet du programme CMC 360