Le Conseil médical du Canada

Se préparer aux stations ECOS

Se préparer aux stations ECOS

Les candidats sont encouragés à prendre connaissance des erreurs communes commises pendant les examens cliniques objectifs structurés (ECOS).

De plus, voici des réponses à certaines des questions les plus souvent posées par les candidats qui se préparent à un examen comportant des stations ECOS.

1. Que faire si le temps accordé est trop court? Puis-je avoir plus de temps?

Vous devriez avoir assez de temps pour terminer votre ou vos tâche(s) dans chaque station. Ces stations ont été conçues en tenant compte du temps accordé. Ces tâches ont été vérifiées par plusieurs médecins qui les ont jugées adéquates pour la limite de temps accordée. Même si la limite de temps représente un défi pour une station donnée, tous les candidats sont confrontés au même défi. Il est à noter que la plupart des candidats finissent la majorité des stations dans les limites de temps accordées.

Si vous manquez de temps à chaque station, il se peut que vous soyez trop lent, pour une raison ou une autre. Vos examens physiques peuvent être trop machinaux et trop approfondis par rapport au problème de santé du patient. Vous posez peut-être beaucoup plus de questions que nécessaire. Rappelez-vous que votre approche doit être fondée sur un problème clinique et ses causes probables. Revoyez votre style. Évitez d’avoir trop recours à des questions fermées, auxquelles la réponse est « oui » ou « non », de demander au patient de se déplacer alors que ce n’est pas utile, de donner trop d’explications et de laisser passer des indices verbaux ou physiques.

Lire la suite
En voir moins

2. Dois-je m’inquiéter si je termine rapidement une station?

Finir rapidement ne signifie pas nécessairement qu’il y a lieu de s’inquiéter. Plusieurs stations peuvent être terminées en moins de temps que ce qui vous est accordé. Si vous avez fait tout ce qui est essentiel, pensez à ce qui pourrait vous aider à mieux comprendre ou à confirmer le problème du patient. Si vous avez oublié quelque chose, profitez du temps qui reste pour le faire, même si vous êtes resté assis à rien faire pour un moment.

Lire la suite
En voir moins

3. Quelles sont des stratégies d’étude utiles?

Former un groupe d’étude
  • Former un groupe d’étude peut être très utile. Identifiez tout d’abord quels sont les objectifs les plus importants pour chaque membre du groupe (par exemple, prise en charge lors de douleur thoracique, évaluation des vomissements chez un enfant). Ne laissez pas les membres les plus compétents passer tout leur temps à aider les autres. Ce n’est pas juste et cela nuit souvent à la performance des membres compétents lorsqu’ils prennent l’examen. Chaque membre du groupe doit avoir l’occasion de relever des défis.
  • Incitez chacun à présenter des cas cliniques courants qu’il maîtrise bien. Chaque membre peut présenter ses cas cliniques à l’ensemble du groupe et tester les autres membres; comment chacun examinerait-il et gérerait-il ces problèmes? Ayez l’esprit critique. Testez-vous mutuellement. Quels autres diagnostics pourraient être envisagés? Comment éliminer certains diagnostics? Quels examens sont essentiels? Pourquoi? Sur quoi porterait l’examen physique? Que pourriez-vous évaluer d’autre?
Préparer un plan d’étude
  • Identifiez les objectifs sur lesquels vous devriez passer plus de temps à étudier. Concentrez-vous sur les situations cliniques courantes et aiguës. Soyez honnête en évaluant vos propres connaissances et capacités.
  • Pour chaque situation clinique, identifiez les éléments clés qui vous permettront d’établir ou de confirmer vos diagnostics différentiels, rédigez une grille d’évaluation, déterminez les principaux examens à prescrire et les mesures de prise en charge. Si vous constatez des lacunes dans un domaine particulier, étudiez-en à nouveau les éléments fondamentaux.
Lire la suite
En voir moins

4. Existe-t-il des livres traitant de l’ECOS?

Le Conseil médical du Canada (CMC) ne suggère aucun livre de référence en particulier pour la préparation aux stations ECOS. Le type de document pouvant être utile doit aborder les principes clés de la communication médecin-patient, traiter des enjeux juridiques et déontologiques courants et adopter une approche axée sur la présentation des problèmes. Lorsque vous choisissez un ouvrage de référence, rappelez-vous que certains ouvrages peuvent avoir pour objectif la préparation à des évaluations de premier cycle ou à un programme de formation et qu’ils peuvent, par conséquent, présenter des exemples de cas ou utiliser des instruments de notation non représentatifs de ceux utilisés dans le cadre de l’examen.

Le CMC a dressé une liste de documents de référence et de documents de référence en ligne que ses comités d’épreuves ont utilisés pour valider les questions d’examen et leur contenu. Ces ouvrages peuvent s’avérer utiles pour les candidats qui se préparent à l’examen.

Lire la suite
En voir moins

5. Quelles stratégies pourraient être utiles pour l’examen?

Les suggestions suivantes peuvent vous aider à apprivoiser la structure d’un ECOS :

  • Vous recevrez un carnet à votre arrivée, le jour de l’examen. Utilisez ce carnet pour prendre des notes lorsque vous lirez les directives. Si vous êtes stressé et susceptible d’être désorienté, vous devriez d’abord noter la tâche (indiquée au bas de la page de directives), puis lire les données concernant le patient. Notez ce que vous devez savoir ou faire. Les directives sont également à votre disposition dans la station; vous pourrez les consulter à nouveau si vous le désirez.
  • Ayez des solutions de rechange à utiliser si vous vous sentez perdu devant un cas clinique. Revenez à vos techniques de base, qu’il s’agisse d’une entrevue ou d’un examen physique. Recueillez toutes les données que vous pouvez, du mieux que vous pouvez. Acceptez de prendre quelques minutes pour réfléchir à ce que vous voudriez faire ensuite.
  • Ne pensez pas au crayon de l’examinateur. Certaines grilles d’évaluation sont plus longues que d’autres. Certaines grilles, comme les échelles d’interaction, peuvent être remplies une fois que vous aurez quitté la salle. La fréquence à laquelle le crayon de l’examinateur court sur la feuille n’est pas révélatrice de la qualité de votre performance. Concentrez-vous sur le patient.
Lire la suite
En voir moins

6. Devrais-je suivre un cours préparatoire pour l’ECOS?]

  • Il n’existe pas de cours préparatoire approuvé. Certaines facultés de médecine offrent des programmes qui peuvent être utiles. Il peut aussi exister un cours préparatoire privé dans votre ville.
  • Les commentaires des candidats au sujet de ces cours privés laissent penser que l’efficacité de ces cours varie beaucoup d’un cours à l’autre. Dans la plupart des cas, un cours préparatoire vous donnera l’occasion de vous familiariser avec la structure des ECOS.
  • Certains cours préparatoires semblent avoir comme but d’expliquer aux participants comment se comporter lors d’un ECOS. Ces cours n’ont pas pour but d’évaluer les connaissances, habiletés et discernement cliniques. Si vos compétences cliniques sont déficientes, un tel cours ne sera pas utile.
Lire la suite
En voir moins