Le Conseil médical du Canada

Enquête du CMC concernant une violation éventuelle de contenu d’examen

Enquête du CMC concernant une violation éventuelle de contenu d’examen

9 novembre 2017

Le Conseil médical du Canada (CMC) est engagé à assurer l’intégrité de son processus d’examens. Nous prenons très au sérieux toute accusation d’inconduite et investiguons toute irrégularité, qu’elles soient rapportées par notre protocole d’assurance de la qualité ou par les candidats, les membres de la communauté médicale ou les membres du public.

Suite à l’intervention de deux individus qui ont signalé une violation éventuelle de contenu d’examen de compétences cliniques, le CMC a procédé à une enquête approfondie avec son conseiller juridique, une firme d’investigation professionnelle, ainsi que le personnel du CMC. Les résultats prêtent à croire qu’un cours préparatoire à l’examen opérant partout au Canada utilise, dans le cadre de ce cours, du contenu d’examen étant la propriété intellectuelle et sous droit d’auteur.

Un processus judiciaire est actuellement en cours. Nous assurons une sécurité de haut niveau durant les processus d’examens mais nous prenons toute violation possible au sérieux car nous jouons un rôle important dans la protection du public.

Le travail d’un médecin dépend de la confiance du public envers ses qualifications, qui sont évaluées tout au long de sa carrière, notamment par le processus d’examens du CMC. Les individus ayant accès à du matériel d’examen avant l’examen-même peuvent détenir un avantage significatif sur leurs pairs. Divulguer quelque partie de l’examen, de quelque manière que ce soit, est strictement défendu et s’avère un grave manque de professionnalisme.

Le CMC a un plan d’action prédéterminé à entreprendre afin de solutionner toute irrégularité. Examiner tout signalement ou soupçon d’irrégularité fait partie de notre protocole d’assurance de la qualité post-examen. Le CMC demeure confiant dans ses protocoles d’assurance de la qualité.

Le processus judiciaire en est encore à ses débuts. Le CMC n’hésitera en aucun moment à prendre les actions appropriées afin de continuer à assurer le niveau de qualité supérieur de son système d’examens. Toute conclusion sera examinée par le comité de gouvernance des examens.