Assurance de la qualité linguistique

Le Conseil médical du Canada (CMC) crée des examens dans les deux langues officielles (anglais/français). Le Conseil suit un processus d’assurance de la qualité exhaustif afin de garantir que le contenu des examens, qu’il soit en français ou en anglais, est de qualité supérieure.

Élaboration du contenu
Processus de traduction
Commentaires des candidats
Analyse des questions

Élaboration du contenu

Le contenu des examens est élaboré par les comités d’épreuves du CMC, composés de médecins de partout au Canada qui sont des experts dans leurs domaines. Les comités d’épreuves comprennent des membres des deux groupes de langue officielle (français et anglais).

Processus de traduction

Les questions d’examen sont d’abord rédigées en anglais par les comités d’épreuves. Le CMC envoie ensuite les questions à des traducteurs professionnels qui ont une expertise dans le domaine de la traduction de termes médicaux. Une fois la traduction réalisée, on procède à l’assurance de la qualité et à la révision du contenu, le cas échéant :

  1.  Les rédacteurs internes du CMC réalisent plusieurs lectures croisées (ils comparent les questions en anglais aux traductions en français).
  2. Un membre du comité d’épreuve francophone réalise une autre série d’analyses comparatives, qui comprend notamment la lecture du contenu à haute voix.
  3. Des médecins spécialistes francophones provenant de facultés de médecine francophones participent à une autre série de lectures croisées. Chaque question d’examen en français est examinée par deux ou trois médecins francophones durant ces séances.

Commentaires des candidats

Le CMC encourage les candidats qui passent l’examen à déclarer tout contenu qui peut s’avérer ambigu ou qui peut porter à confusion. Les candidats peuvent également laisser des commentaires dans la section « Prendre des notes » annexée à chaque question d’examen. Toutes les déclarations et tous les commentaires des candidats au sujet de la qualité du contenu sont examinés par le comité avant la notation de l’examen.

Analyse des questions

Tout nouveau contenu, qu’il soit en français ou en anglais, est mis à l’essai avant d’être utilisé en tant que contenu actif dans l’examen. Les questions pilotes ne comptent pas dans la note attribuée au candidat. Le CMC analyse les tendances qui se dégagent des réponses après l’examen. Toute question qui ne donne pas les résultats attendus est renvoyée au comité aux fins d’examen et de révision, et sera mise à l’essai de nouveau plus tard.

Si une question active ne respecte pas les exigences en matière de rendement, elle sera signalée en vue d’être examinée par le comité avant la notation de l’examen. S’il détermine qu’une erreur ou qu’une faille dans la question pourrait avoir eu une incidence sur le rendement, celle-ci ne sera pas prise en compte dans la note attribuée au candidat.